Limogeage de Virginie Calmels : "Lorsqu'on est membre d'une équipe on ne peut pas toujours tirer contre son camp"

Laurent Wauquiez, le président des Républicains, et Virginie Calmels, l\'ex-numéro 2 du parti, le 3 septembre 2017 en Haute-Loire.
Laurent Wauquiez, le président des Républicains, et Virginie Calmels, l'ex-numéro 2 du parti, le 3 septembre 2017 en Haute-Loire. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Laurence Saillet, porte-parole des Républicains, a estimé dimanche sur franceinfo que "lorsque l'on est membre d'une équipe, on ne peut pas toujours tirer des buts contre son camp", après le limogeage de la numéro 2 du parti Les Républicains.

La numéro 2 du parti Les Républicains, Virginie Calmels, a été limogée dimanche 17 juin par Laurent Wauquiez, le président du parti. Les deux cadres étaient en conflit ouvert depuis plusieurs jours. Laurent Wauquiez a annoncé qu'elle serait remplacée par l'ancien ministre Jean Leonetti.

"Lorsque l'on est membre d'une équipe, on ne peut pas toujours tirer des buts contre son camp", a réagi dimanche 17 juin sur franceinfo Laurence Saillet, porte-parole des Républicains. "Je pense qu'il fallait éclaircir cette situation. Vous ne pouvez pas sans cesse attaquer votre famille politique par voie de presse, notamment sur des choses qui sont infondées puisque ce qui est décrit en terme de fonctionnement n'est absolument pas la réalité. Pour la vivre au quotidien, je peux vous dire qu'il y a du débat et des échanges."  

Laurent Wauquiez n'est pas isolé, toute l'équipe dirigeante est derrière lui. Il n'y a aucun problème de management.Laurence Sailletsur franceinfo

"C'est difficile parce que la situation est difficile"

Concernant le tract "Pour que la France reste la France" distribué le week-end dernier lors d'une opération de mobilisation et jugé "anxiogène" par Virginie Calmels, Laurence Saillet affirme que "c'est juste la mise sur papier de tout ce qu'on dit depuis des semaines. Il n'y a rien de nouveau. Le constat qui est fait dans ce tract, sur tous les sujets, qu'il s'agissent d'immigration, de sécurité ou des impôts, sont des constats qu'elle-même a défendus, ainsi que les propositions et les solutions qui sont données."

Nous n'avons pas compris cette réaction, que certains ont perçu plus comme un prétexte d'une démarche personnelle qui l'a enlevée du collectif.Laurence Sailletsur franceinfo

"C'est difficile parce que la situation est difficile, parce que nous sortons d'un échec électoral cuisant. Nous sommes obligés de redémarrer presqu'à zéro", a poursuivi la porte-parole des Républicains. Concernant le nomination de Jean Leonetti, Laurence Saillet précise que "Laurent Wauquiez a choisi un fidèle, quelqu'un de loyal, une ligne centriste car nous marchons sur nos deux pieds. Jean Leonetti incarne sa sensibilité centriste. Il y a une diversité de pensées au sein de la famille que nous respectons".

Vous êtes à nouveau en ligne