VIDEO. Europe : "L’élargissement a été une profonde erreur", estime Laurent Wauquiez

Le président LR annonce qu'il opposera son véto à l'entrée de l'Albanie dans une Union européenne qui compte déjà "trop de pays" à son goût.

"Emmanuel Macron est pour l'élargissement [de l'Europe], nous sommes contre", a déclaré Laurent Wauquiez sur franceinfo vendredi 17 mai. Le président du parti Les Républicains (LR) a affirmé que "l’élargissement de l'Europe", aujourd'hui composée de 28 pays, avait été "une profonde erreur". 

"Je pense que l'élargissement a été un des principaux facteurs de l'affaiblissement de l'Union européenne et qu'il faut qu'on en tire les leçons", a développé Laurent Wauquiez, qui avait pourtant soutenu le processus lorsqu'il était ministre des Affaires européennes du gouvernement de François Fillon entre 2010 et 2011. "J'ai regardé ce qui s'est passé, a affirmé Laurent Wauquiez. La réalité c'est que quand il y a trop de pays autour de la table, on n’arrive plus à s’entendre. La réalité c'est que les niveaux de vie, les systèmes économiques et sociaux sont trop différents et donc, on arrive plus à s'harmoniser.

"Véto" aux discussions avec l'Albanie

"Le président de la République propose l'entrée de l'Albanie, assure Laurent Wauquiez. Je pense que c'est une profonde erreur. C'est un État marqué par la corruption. Les négociations avec l'Albanie vont s'ouvrir en juin. On opposera notre véto."

L'UE a engagé des "pourparlers d'adhésion" avec la Serbie en 2014 et avec le Monténégro en 2012. Elle a accepté de s'engager avec la Macédoine et l'Albanie à partir de juin 2019 et discute des moyens d'intégrer le Kosovo et la Bosnie.
Mais nombre d'Etat membres freinent le mouvement en raison des difficultés rencontrées avec la Pologne, la Hongrie, la Roumanie et la Croatie, dont ils jugent que les adhésions ont été trop rapides.

Vous êtes à nouveau en ligne