François Fillon toujours dans la tourmente

FRANCE 3

De retour de la Réunion, François Fillon a réuni mardi 14 février ses soutiens parlementaires en pleine polémique concernant les emplois fictifs présumés de sa femme et de ses enfants.

"François Fillon n'avait pas prévu d'aller rencontrer les parlementaires ce matin, mais il a modifié son agenda pour tenter d'éteindre l'incendie dans son camp", affirme Julien Gasparutto, en duplex depuis le QG de campagne de l'ancien Premier ministre, dans le 15e arrondissement de Paris. Le journaliste indique que lundi 13 février, 17 parlementaires, soutiens de Nicolas Sarkozy, se sont réunis pour "tirer la sonnette d'alarme".

Une popularité en berne

Le candidat de la droite et du centre, de son côté, veut garder son cap à tout prix et n'envisage pas une seconde de se retirer de la course à la présidentielle, toujours confiant dans sa capacité à s'imposer et ne voyant, de toute façon, "pas d'autre alternative meilleure" que sa candidature pour la droite. Un récent sondage montre cependant que le cote de popularité de François Fillon continue à chuter, pour atteindre 22%.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne