Crise chez les Républicains : "La droite ne travaille pas assez", juge Guillaume Peltier (LR)

France 2

Mardi 11 juin, Guillaume Peltier, député et vice-président de LR, est l'invité des "4 Vérités" de France 2.

Les Républicains sont en crise depuis leur échec aux européennes. Laurent Wauquiez a démissionné de la présidence du parti et les départs se multiplient, notamment celui de Valérie Pécresse. Vice-président du parti, Guillaume Peltier est-il candidat à la présidence du parti ? "Je me laisse jusqu'à la fin du mois de juin pour prendre une décision. Plus les jours passent, moins je l'exclus. Et, en même temps, la tâche est si immense et si grande qu'il nous faut la préparer avec beaucoup d'humilité et de sang froid. C'est le temps d'abord de l'esprit collectif, je consulte beaucoup", précise le député, invité des "4 Vérités", mardi 11 juin.  

"La droite ne propose pas grand-chose"

Qu'est-ce qui pourrait dissuader Guillaume Peltier de ne pas être candidat ? "S'il y a meilleur et s'il y a une meilleure alchimie. De toutes les rencontres que j'ai faites, il y a deux choses qui ressortent. D'abord, ne pas être dans le déni : ce n'est pas une défaite, c'est une déroute. La droite est très malade. Pour autant, je ne suis pas de ceux qui considèrent que la droite c’est fini. Je considère qu'il y a une troisième voie possible entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen", explique Guillaume Peltier, jugeant que Christian Jacob "fait partie des personnalités les plus abouties, les plus expérimentées, capables de rassembler". 

Comment expliquer la débâcle aux européennes ? "Nous avons perdu parce que depuis 10 ans, la droite ne travaille pas assez, ne propose pas grand-chose et les Français, au fond, ont choisi à travers madame Le Pen, monsieur Macron et les écologistes ceux qui avaient une vision pour la société française. Nous avons eu, avec Nicolas Sarkozy, une vision pour la société française et insuffisamment depuis", conclut Guillaume Peltier.

Vous êtes à nouveau en ligne