Christian Estrosi auditionné dans une enquête financière sur le stade de Nice

Christian Estrosi à Nice (Alpes-Maritimes), le 1er mars 2018.
Christian Estrosi à Nice (Alpes-Maritimes), le 1er mars 2018. (ERICK GARIN / CROWDSPARK / AFP)

Le maire de la ville a été entendu dans les bureaux des enquêteurs à Nanterre "pendant près de quatre heures", selon son avocat.

Christian Estrosi, le maire (Les Républicains) de Nice, a été entendu, mardi 10 avril, par les policiers chargés de l'enquête du parquet national financier au sujet de la construction du stade Allianz Riviera"L'enquête arrivant à son terme, il était inenvisageable que le maire, sous le mandat duquel le stade a été construit, ne soit pas entendu", a expliqué son avocat Jean-Yves Leborgne.

Christian Estrosi a été entendu dans les bureaux des enquêteurs à Nanterre (Hauts-de-Seine) "pendant près de quatre heures, ce qui est relativement court", a estimé son conseil.

Un rapport sévère de la Chambre régionale des comptes

Le grand stade niçois de plus de 35 000 places, inauguré en septembre 2013 et géré par une filiale du groupe Vinci, Nice Eco Stadium (NES), avait été construit sur la base d'un partenariat public privé (PPP). Une enquête préliminaire avait été ouverte en janvier 2015 par le parquet national financier, après un rapport sévère de la Chambre régionale des comptes (CRC) de Provence-Alpes-Côte d'Azur, qui critiquait notamment les conditions juridiques du recours à un PPP et la procédure de sélection du partenaire.

S'appuyant sur ce rapport, l'association anticorruption Anticor s'était constituée partie civile en mai 2016.

Vous êtes à nouveau en ligne