Les locaux du journal satirique Charlie Hebdo ont été la cible d'un incendie criminel [photos]

Le directeur de la publication de Charlie Hebdo, le dessinateur Charb,  a immédiatement lié l\'incendie au piratage présumé du numéro spécial de mercredi destiné à \"fêter la victoire\" du parti islamiste Ennahda en Tunisie.
Le directeur de la publication de Charlie Hebdo, le dessinateur Charb, a immédiatement lié l'incendie au piratage présumé du numéro spécial de mercredi destiné à "fêter la victoire" du parti islamiste Ennahda en Tunisie. (AFP / ALEXANDER KLEIN)

La rédaction de Charlie Hebdo a été détruite par un incendie criminel dans la nuit de mardi à mercredi. L'hebdomadaire satirique a publié mercredi un numéro spécial rebaptisé "Charia hebdo", avec en Une la caricature du prophète Mahomet.

La rédaction de Charlie Hebdo a été détruite par un incendie criminel dans la nuit de mardi à mercredi. L'hebdomadaire satirique a publié mercredi un numéro spécial rebaptisé "Charia hebdo", avec en Une la caricature du prophète Mahomet.

L'incendie qui a détruit la rédaction de Charlie Hebdo s'est déclenché vers 1heure du matin dans la nuit de mardi à mercredi au 62 boulevard Davout, dans le XXe arrondissement de Paris.

Les flammes ont été maitrisées en début de matinée et n'ont fait aucun blessé. Une source policière évoque un jet de "cocktail molotov."

Voir le reportage de France 3 Ile de France

Voir la video

"La police nous dit que deux personnes ont été vues en train de partir peu de temps avant le déclenchement de l'incendie", a précisé le directeur de la publication, le dessinateur Charb. Sur Twitter, sur Facebook, on a reçu pas mal de lettre de protestation, de menaces, d'insultes", a-t-il ajouté.

La page d'accueil du site internet du journal a en outre été piratée mercredi vers 7h30 et remplacée par une photo de la mosquée de la Mecque en plein pèlerinage, avec ce slogan : "Not god but Allah" ("Pas d'autres Dieu qu'Allah".)

Vous êtes à nouveau en ligne