Les jeunes dans la rue n’inquiètent pas le gouvernement

(Des dizaines de milliers de lycéens et étudiants ont défilé contre la loi Travail - ici à Bordeaux © Ugo Amez/SIPA)

Un ministre proche de Manuel Valls pense que le mouvement des jeunes contre la loi travail n’ira pas au-delà des vacances de Pâques.

 C’est un membre important du gouvernement qui en découvrant les incidents qui ont émaillé les manifestations d’hier considère que le mouvement se radicalise et donc qu’il se marginalise. "Oui bon ça ira jusqu’aux vacances - soupire ce ministre influent - mais avant que les jeunes aillent manifester derrière les cheminots le 31 mars il fera jour!". Ce qui l’énerve c’est "l’instrumentalisation des jeunes par certains à gauche". Mais d’après ce ministre, la loi Travail passera "parce que les Français pensent qu’il faut cette réforme". D'où sa conclusion, optimiste : "On n'a pas de raison d’être plus inquiets que ça".