Les Français se montrent sévères avec les membres du gouvernement selon un sondage BVA diffusé mardi

Nicoals Sarkozy, le 14 septembre 2010
Nicoals Sarkozy, le 14 septembre 2010 (AFP - Eric Feferberg)

Au niveau du bilan comme du souhait de maintien, le gouvernement ne compte que trois personnalités, Christine Lagarde (Economie), Michèle Alliot-Marie (Justice) et Jean-Louis Borloo (Ecologie).Jugée efficace par 51% des Français, contre 45%, c'est Christine Lagarde qui arrive en tête du peloton, dans l'enquête réalisée du 14 au 15 septembre.

Au niveau du bilan comme du souhait de maintien, le gouvernement ne compte que trois personnalités, Christine Lagarde (Economie), Michèle Alliot-Marie (Justice) et Jean-Louis Borloo (Ecologie).

Jugée efficace par 51% des Français, contre 45%, c'est Christine Lagarde qui arrive en tête du peloton, dans l'enquête réalisée du 14 au 15 septembre.

Son score s'élève à 74% chez les sympathisants de droite.

Michèle Alliot-Marie et Jean-Louis Borloo obtiennent respectivement 49% et 47% auprès des Français et 66% et 64% auprès des sympathisants de droite.

Les Français se révèlent sévères avec les possibles "nouveaux" du "futur" gouvernement: aucun des candidats putatifs n'est soutenu par une majorité de Français.

Deux émergent et suscitent l'intérêt de près de quatre Français sur dix et six sympathisants de droite sur dix: l'ex-Premier ministre Alain Juppé (44% de souhait d'entrée auprès des Français et 57% auprès des sympathisants de droite) et Jean-François Copé (38% et 62%), président du groupe UMP à l'Assemblée.

Dans un précédent sondage réalisé par l'IFOP pour le Journal du Dimanche, les 9 et 10 septembre, une majorité de Français (55%) souhaitait que François Fillon reste à Matignon.

Mais, en cas de changement, Michèle Alliot-Marie apparaissait comme la meilleure Premier ministrable.

Vous êtes à nouveau en ligne