Les députés devront peut-être bientôt respecter un code vestimentaire à l'Assemblée nationale

Le député François Ruffin, le 7 décembre 2017 à l\'Assemblée nationale.
Le député François Ruffin, le 7 décembre 2017 à l'Assemblée nationale. (ASSEMBLEE NATIONALE)

Selon "Le Parisien", le président de l'Assemblée souhaiterait fixer des règles pour éviter tout écart vestimentaire.

La garde-robe des députés pourrait bientôt faire l'objet d'un règlement. Le président de l'Assemblée nationale, François de Rugy, aurait décidé d'édicter des règles fixant les droits et les obligations vestimentaires des élus dans l'hémicycle, rapporte Le Parisien jeudi 18 janvier. Le texte devrait être soumis au bureau de l'Assemblée le 24 janvier prochain.

"Jusqu’à présent, c’étaient de simples usages qui prévalaient", rappelle le Palais Bourbon au Parisien. Depuis 1981, les députés se pliaient à la règle non-officielle du port de la cravate pour les hommes. Les huissiers, chargés de faire respecter la coutume, avaient même "des cravates en réserve pour les élus qui l'avaient oubliée". Cette obligation a toutefois été abandonnée après les élections législatives de mai dernier.

François de Rugy aurait toutefois décidé de préciser ces règles par écrit, après une prise de parole à la tribune de François Ruffin, en décembre dernier. L'élu de la France insoumise portait un maillot du club de foot d'Eaucourt-sur-Somme, qui comportait plusieurs logos de sponsors. Résultat, si la cravate et la veste ne sont pas obligatoire, le président de l'hémicycle souhaite interdire les tenue "qui manifeste un opinion", écrit Le Parisien. Les députés n'auraient donc plus droit aux vêtements comportant des emblèmes ou des messages publicitaires, ni aux uniformes ou tenues caractéristiques d'une activité professionnelle ou sportive.

Vous êtes à nouveau en ligne