Les 4 Vérités - "On a été dans une phase où il était difficile de faire passer un message politique", admet Nathalie Koscuisko-Morizet

La députée LR de l'Essonne, Nathalie Koscuisko-Morizet, était l'invitée des 4 Vérités, ce mercredi 15 février.

Nathalie Koscuisko-Morizet fait partie des 17 personnalités des Républicains qui vont tenir demain soir, jeudi 16 février, des meetings un petit peu partout en France. La députée de l'Essonne, elle, sera en Bretagne, près de Saint-Brieu. "C'est une campagne qui se mène dans un contexte difficile. (...) On a été dans une phase dans laquelle il a vraiment été difficile de faire passer un message politique", a reconnu Nathalie Koscuisko-Morizet, sur le plateau des 4 Vérités ce mercredi 15 février, avant de poursuivre : "Les Français veulent l'alternance (...), mais il est vrai que cette période les a jeté dans une forme de trouble."

Une épée de Damoclès sur la campagne ?

Une décision de justice est, pour l'heure, toujours attendue dans l'affaire des emplois présumés fictifs de Péneloppe Fillon. Cela met-il une épée de Damoclès sur la campagne des Républicains ? "Non, c'est quelque chose qui existe dans la campagne, mais, je pense, qu'on est en train de dépasser le moment où l'on ne parle que de ça pour pouvoir parler des Français", estime-t-elle. Mais une nouvelle affaire de fraude fiscale, visant le porte-parole de François Fillon, Thierry Solère, vient encore jeter le trouble. "On a bien compris qu'on allait nous a enfeuilletonner tous les mercredis", répond Nathalie Koscuisko-Morizet.

Vous êtes à nouveau en ligne