Les 4 Vérités - Gérard Larcher : "Les bonnes vieilles techniques de désignation par le chef continuent"

Le président du Sénat, Gérard Larcher, était l'invité des 4 Vérités sur France 2 ce vendredi 3 novembre.

Guillaume Daret recevait en plateau ce vendredi 3 novembre Gérard Larcher. Le président du Sénat est en premier lieu revenu sur le verdict du procès d'Abdelkader Merah, condamné hier à 20 ans de réclusion pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste, mais acquitté pour complicité d'assassinats.

"La justice s'est exprimée et naturellement je respecte cette expression. Mais derrière, il y a le drame de l'assassinat, du crime contre trois enfants, un père, l'assassinat de militaires. Derrière tout ça, il y a la montée de la haine, de l'antisémitisme", dénonce-t-il en plateau.

Présidence Macron : du positif et du négatif

Interrogé sur les six premiers mois de la présidence Macron, Gérard Larcher dresse un bilan plutôt contrasté : "Dans la colonne du positif : il a rétabli la fonction présidentielle après cinq années calamiteuses, il a engagé des réformes, je pense au travail à l'emploi. Et puis, il y a les aspects négatifs. Le président n'a pas réussi à susciter et à construire une confiance durable avec les territoires. Et puis, petite déception politique, on m'avait dit qu'il y aurait un nouveau monde, je vois qu'à La République en marche, les bonnes vieilles techniques de désignation par le chef continuent".

Vous êtes à nouveau en ligne