Les 3 derniers présidents français placés sur écoute par les Etats-Unis

(Les Etats-Unis ont mis sur écoute au moins entre 2006 et 2012 Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande © MaxPPP)

Selon des documents de Wikileaks publiés ce mardi par Libération et Mediapart, les Etats-Unis ont espionné les trois derniers présidents français en les plaçant sur écoute. La Maison-Blanche a assuré ne pas "cibler" François Hollande.

Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande ont tous les trois été écoutés par le renseignement américain selon des documents du lanceur d'alertes Wikileaks, publiés ce mardi par Mediapart et Libération. Selon ces documents, les écoutes se seraient déroulées au moins entre 2006 et 2012 et en plus des trois présidents, leurs conseillers et collaborateurs ont aussi été espionnés.

Sarkozy "seul homme capable de résoudre la crise"

C'est la NSA (National Security Agency) qui a mené ces écoutes téléphoniques. Selon Libération, le contenu des notes "ne révèle pas de secret d'Etat ". Ces documents montrent par exemple comment Nicolas Sarkozy se percevait en 2008 comme le "seul homme capable " de résoudre la crise financière. L'ancien ministre des Affaires étrangères de Jacques Chirac, Philippe Douste-Blazy, est lui perçu comme ayant une "propension à faire des déclarations inexactes et inopportunes ".

Après l'Allemagne, la France découvre des écoutes de la NSA

Le document le plus récent date du 22 mai 2012, quelques jours seulement après l'entrée en fonction de François Hollande. Il fait état de réunions secrètes destinées à discuter d'une éventuelle sortie de la Grèce de la zone euro. Des numéros de téléphone ont aussi été répertoriés par la NSA, donc ceux des présidents.

L'Allemagne avait été choquée en 2013 par les révélations de l'ancien consultant de la NSA Edward Snowden, qui avait avoué un vaste système d'écoute des Allemands et notamment de la chancelière Angela Merkel.

Ces écoutes téléphoniques sont "un scandale " pour Sébastien Huygue, porte-parole des Républicains et très proche de Nicolas Sarkozy. Il y voit une trahison dans l'amitié franco-américaine. "C'est une attitude totalement déloyale ".

"C'est un scandale" Sébastien Huygues, porte-parole des Républicains
--'--
--'--

Hollande réunit un conseil de défense mercredi

Le président français François Hollande doit réunir mercredi à 9h un Conseil de défense "pour évaluer la nature des informations diffusées par la presse ce mardi soir et en tirer les conclusions utiles, " a indiqué l'Elysée. Dans une première réaction, la Maison-Blanche a assuré ne pas écouter François Hollande. Le porte-parole du Conseil de sécurité nationale (NSC) Ned Price a précisé : "Nous ne ciblons pas et nous ne ciblerons pas les communications du président Hollande" . Cette première contre-attaque ne fait pas mention des opérations éventuellement menées auparavant.

Vous êtes à nouveau en ligne