VIDEO. Juppé : "Désormais, notre principal adversaire, c'est le Front national"

FRANCE 2

Alain Juppé, rival potentiel du président de l'UMP Nicolas Sarkozy, a répondu aux questions du journal de 20 heures de France 2, mardi. 

Le maire UMP de Bordeaux estime que "le principal adversaire" de son parti est le Front national. Les responsables du parti de l'opposition, réunis en bureau politique mardi 3 février, avaient pour objectif de définir une ligne politique claire avant le second tour de la législative partielle dans le Doubs, le 8 février. L'élection verra s'affronter une candidate FN et un candidat PS. Le candidat UMP, arrivé troisième, est éliminé.

Alain Juppé, rival potentiel du président de l'UMP Nicolas Sarkozy, s'était déjà prononcé mardi matin sur son blog pour un vote pour le candidat PS. Il était l'invité du journal de 20 heures de France 2.

"Il n'est pas question de front républicain"

L' accession aux responsabilités nationales par le FN "n'est pas complètement farfelue" selon Alain Juppé, "or pour moi, ce serait catastrophique" ajoute-t-il. "Le Front national est notre premier adversaire", persiste l'ancien Premier ministre de Jacques Chirac. Il n'est pas question de front républicain selon Alain Juppé, "le front républicain, c'est une alliance avec le PS, et il n'est pas question d'alliance avec le Parti socialiste", dit-il.

Dans ce cas, comment éviter la victoire de Sophie Montel, candidate du FN dans le Doubs ? Alain Juppé a donné son idée : "Il faut peut-être aller juste au vote pour le candidat qui la combat", lance le candidat à la primaire UMP pour 2017.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne