Législative du Doubs : Sarkozy ne donne pas de consigne de vote

(Nicolas Sarkozy lors d'une réunion de l'UMP en décembre © Reuters)

Alors que son parti se divise sur le second tour de la législative partielle du Doubs qui oppose le FN au PS, Nicolas Sarkozy a s’est positionné ce mardi. Il laisse les électeurs libres de choisir.

Le "ni-ni" se transforme en "non-non". Non au Front national et non aux consignes de vote. Avant le bureau politique de l’UMP de ce mardi à 18h, Nicolas Sarkozy s’est exprimé sur le second tour de la législative partielle de la 4e circonscription du Doubs. Devant le groupe UMP à l’Assemblée nationale, il a annoncé qu’il ne donnerait pas de consigne de vote.

Cette question divise depuis dimanche à l’UMP. La ligne majoritaire est opposée au front républicain, à l'image de Bruno Le Maire. François Fillon s’est prononcé en faveur du "ni-ni". La numéro 2 du parti, Nathalie Kosciusko-Morizet appelle quant à elle à faire barrage au Front national, tout comme Alain Juppé, le plus sérieux rival de Nicolas Sarkozy pour 2017. Lundi soir, sur son blog, il a appelé à voter PS.

A LIRE AUSSI ►►► Législative du Doubs : Alain Juppé appelle à "faire barrage au FN" 

Nicolas Sarkozy regrette ces divisions. Il évoque "un risque d'explosion à l'UMP" . L'ancien chef de l'Etat avait demandé aux membres de l’UMP d’attendre la tenue du bureau politique avant de s’exprimer. "Il y a un problème, on donne l’image d’une formation politique éclatée. Quand on prend une position personnelle, on invoque sa conscience ". Les intéressés apprécieront.

Vous êtes à nouveau en ligne