"Le vent se lève" selon Jean-Pierre Chevènement

Jean-Pierre Chevènement
Jean-Pierre Chevènement (AFP)

Commentant le score d'Arnaud Montebourg, l'ancien ministre socialiste y voit l'attente d'un pays. "Ce score manifeste l'exigence d'un redressement par rapport au social-libéralisme."

Commentant le score d'Arnaud Montebourg, l'ancien ministre socialiste y voit l'attente d'un pays. "Ce score manifeste l'exigence d'un redressement par rapport au social-libéralisme."

Voici le contenu du billet de J.P Chevènement.

"Les gens comprennent les conditions biaisées qui sont faites à l'économie française par la concurrence des pays à bas coûs et la surévaluation de l'euro, d'où découlent la désindustrialisation et le chômage qui frappe d'abord la jeunesse. Nous avons besoin de règles, de protections, d'un Etat stratège, d'une Europe de la croissance.

A l'occasion du débat des primaires, la question de l'euro n'a pas été évoquée. Il serait temps de revoir les règles de l'euro, et notamment le rôle de la Banque centrale, sujet que Mme Merkel et M. Sarkozy se refusent à aborder. Plus que jamais, il faut sortir la France de l'impasse."