"Le spectacle des autruches socialistes" selon Marine Le Pen

Marine Le Pen n\'a pas été convaincue par le premier débat des primaires.
Marine Le Pen n'a pas été convaincue par le premier débat des primaires. (F2)

Sans surprise, le débat des candidats à la primaire socialiste n'a pas convaincu la présidente du FN. Selon Marine Le Pen, les questions essentielles que sont l'immigration ou la sécurité ont été oubliées:

Sans surprise, le débat des candidats à la primaire socialiste n'a pas convaincu la présidente du FN. Selon Marine Le Pen, les questions essentielles que sont l'immigration ou la sécurité ont été oubliées:

"C'est le spectacle des autruches socialistes". Marine Le Pen ne s'est pas privée de critiquer les six candidats à la primaire socialiste. Pour la présidente du Front National et candidate à la présidentielle, les socialistes n'ont pas osé aborder les thèmes importants qui préoccupent les français, comme l'immigration ou encore la sécurité:

Voir l'interview de Marine Le Pen diffusée dans le 13H de France 2 du 16 septembre:

Voir la video

De son coté, Le secrétaire général du Front national, Steeve Briois estime dans un communiqué que le débat du PS sur France 2, arrivé en tête des audiences jeudi soir, a "fait flop". Il met en avant l'audience atteinte par Marine Le Pen un peu plus tôt le même soir sur TF1. "Marine au top, le PS fait flop...", résume M. Briois.
"Malgré un battage médiatique sans précédent, l'émission regroupant les 6 candidats socialistes n'a rassemblé que 4,9 millions de téléspectateurs", alors que "Marine Le Pen , invitée quant à elle, de l'émission de TF1, a été suivie, en moyenne par 6,6 millions de téléspectateurs".
Le communiqué de TF1 parle lui d'une audience moyenne de 6 millions de téléspectateurs pour l'émission "Parole directe", qui avait lieu à 20h15, dans la foulée du JT, et durait vingt-cinq minutes, alors que le débat PS a duré plus de deux heures.
La première édition de "Des paroles et des actes" sur France 2, avec Marine Le Pen comme invitée, avait été suivie par 3,6 millions de téléspectateurs, a rappelé Fabien Namias, responsable du service politique de la chaîne publique.

Vous êtes à nouveau en ligne