Le PS dénonce le "président de la désindustrialisation"

L\'usine PSA d\'Aulnay est menacée de fermeture d\'ici 2014, selon la CGT
L'usine PSA d'Aulnay est menacée de fermeture d'ici 2014, selon la CGT (AFP/Martin Bureau)

Guillaume Bachelay, secrétaire national à l'industrie du Ps, a qualifié mercredi Nicolas Sarkozy de "président de la désindustrialisation", après la publication par "Les Echos" d'un rapport indiquant que 380 sites industriels ont fermé en 3 ans.

Guillaume Bachelay, secrétaire national à l'industrie du Ps, a qualifié mercredi Nicolas Sarkozy de "président de la désindustrialisation", après la publication par "Les Echos" d'un rapport indiquant que 380 sites industriels ont fermé en 3 ans.

"Les Echos" ont plublié mercredi 28 décembre un rapport qui montre que "la France compte environ 385 usines de moins aujourd'hui qu'au début de 2009". Guillaume Bachelay, secrétaire national à l'industrie et membre de l'équipe de campagne de François Hollande, a qualifié ce rapport d'"accablant pour le président de la désindustrialisation".

"Au final, entre les postes créés et ceux supprimés, près de 100.000 emplois industriels ont été perdus en France ces trois dernières années", écrit le journal, toujours en citant Trendeo. "L'année 2012 s'annonce difficile. La reprise des projets, des embauches, constatée à partir de l'été 2010 s'est interrompue depuis plusieurs mois déjà", relève le quotidien qui souligne que la crise de 2008-2009 a "violemment accéléré le mouvement" de destruction du tissu industriel français engagé avec le premier choc pétrolier de 1973.

"Les discours de fin de mandat et de début de campagne sur le « produire français » comme ses visites médiatiques à répétition dans les usines ne masquent pas l'échec du Président sortant", accuse Guillaume Bachelay.

L'élu socialiste de Cléon, cité industrielle proche de Rouen, rappelle que "pour renouer avec une véritable politique industrielle, clé de la croissance et des emplois de demain, François Hollande et le Parti socialiste défendent le 'patriotisme industriel', socle du Pacte productif dont la France a besoin".

Vous êtes à nouveau en ligne