Le Premier ministre confie une mission sur la compétitivité des entreprises à Louis Gallois

Louis Gallois (alors PDG d\'EADS)
Louis Gallois (alors PDG d'EADS) (JOHANNES EISELE / AFP)

Prononçant la conclusion de la conférence sociale qui a réuni patronat et syndicats, les 9 et 10 juillet à Paris, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a confié "une mission sur la compétitivité des entreprises" à l'ancien PDG d'EADS Louis Gallois.

Prononçant la conclusion de la conférence sociale qui a réuni patronat et syndicats, les 9 et 10 juillet à Paris, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a confié "une mission sur la compétitivité des entreprises" à l'ancien PDG d'EADS Louis Gallois.

Jean-Marc Ayrault a confié, mardi 10 juillet en conclusion de la conférence sociale réunissant patronat et syndicats, "une mission sur la compétitivité de nos entreprises" à Louis Gallois, commissaire général à l'investissement et ancien président d'EADS.

Celle-ci aura pour objectif de "préparer la mise en oeuvre d'actions concrètes d'ici la fin de l'année" pour améliorer l'"environnement" des entreprises.

"Nous devons veiller à ce que leur environnement réglementaire, administratif et fiscal soit propice à leur développement et les freins qui existent encore aujourd'hui doivent être levés", a souligné le Premier ministre.

Apprendre à jouer collectif

Selon M. Ayrault, "s'agissant de l'environnement des entreprises, de l'écosystème dans lequel elles exercent leurs activités, il apparaît nécessaire de renforcer notre tissu industriel, par exemple en améliorant les relations entre donneurs d'ordre et sous-traitants".

"Nos entreprises doivent apprendre à jouer collectif, comme leurs homologues allemandes savent si bien le faire. Les PME et les établissements de taille intermédiaire doivent améliorer leur capacité à exporter", a-t-il ajouté.

En outre, d'après le chef du gouvernement, "au-delà des questions de financement, l'image de l'industrie doit être revalorisée auprès des jeunes et les métiers techniques confortés. La semaine de l'industrie peut participer à cet objectif en devenant un rendez-vous annuel incontournable".

"Tous ces sujets sont essentiels et imposent des avancées rapides", a conclu le chef du gouvernement.

Vous êtes à nouveau en ligne