Le Parti socialiste raille "l'exercice de calinothérapie collective" lors du séminaire des cadres UMP

Jean-François a organisé une réunion des cadres de l\'UMP, à Paris, le 26 mai 2012.
Jean-François a organisé une réunion des cadres de l'UMP, à Paris, le 26 mai 2012. (AFP - Thomas Samson)

Le Parti socialiste s'est amusé, samedi 26 mai, de l'ambiance régnant à la réunion des cadres UMP qui s'est tenue le matin même à Paris. Dans un communiqué, la porte-parole PS de la campagne législative rebaptise l'UMP, l'Union des Mauvais Perdants

Le Parti socialiste s'est amusé, samedi 26 mai, de l'ambiance régnant à la réunion des cadres UMP qui s'est tenue le matin même à Paris. Dans un communiqué, la porte-parole PS de la campagne législative rebaptise l'UMP, l'Union des Mauvais Perdants

A deux semaines des législatives, l'affrontement droite-gauche repart de plus belle.

Samedi matin, lors d'une réunion des cadres de l'UMP, le secrétaire général du parti, Jean-François Copé, et l'ancien Premier ministre, François Fillon, se sont livrés à des attaques en règle contre les socialistes mettant de côté leur propre rivalité.

La riposte n'a pas tardé. Tout aussi sévère.

"Les responsables de l'UMP ont oublié les idées"

Rappelant les tensions de la semaine passée entre les deux hommes forts de la droite, Guillaume Bachelay, porte-parole PS national de la campagne législative, s'amuse de leur amnésie du jour et pointe les "sourires crispés et accolades forcées".

"Problème", écrit M. Bachelay dans un communiqué, "les responsables de l'UMP ont oublié les idées".

"Leur seul projet ?", ajoute-t-il, "faire du Sarkozy sans Sarkozy et resservir en juin des recettes désavouées en mai", notamment "l'injustice avec la hausse de la TVA payée par tous et la remise en cause des droits des salariés avec les 'accords compétitivite-emploi'".

"Exercice de calinothérapie collective"

Pour Charlotte Brun, porte-parole PS de la campagne législative, le séminaire des cadres UMP "est une mise en scène qui ne parvient pas à dissimuler le vide sidéral de propositions d'une formation politique désormais rongée par ses divisions".

"Cette réunion ressemble à un exercice de calinothérapie collective pour cadres UMP totalement déboussolés par le désaveu infligé par les Français à leur leader Nicolas Sarkozy, et en état de choc face à l'irresponsabilité de leurs dirigeants qui s'affrontent publiquement", ajoute-t-elle dans un communiqué.

Estimant que "les chefs de l'UMP en bataille ne sont plus liés que par leur haine irrationnelle, leurs critiques systématiques contre François Hollande et leur esprit de revanche contre le vote du 6 mai", Mme Brun conclut en estimant que Mrs Fillon et Copé "réduisent l'UMP à une déplorable Union des Mauvais Perdants !".