Le parti de Francois Bayrou se met en ordre de bataille pour 2012, lors de ses universités de rentrée dans le Var

François Bayrou avec Anne-Marie Sarnez, à Hyères (Var), le 24/09/2010
François Bayrou avec Anne-Marie Sarnez, à Hyères (Var), le 24/09/2010 (AFP/Anne-Christine Poujoulat)

Avec une équipe rénovée, M.Bayrou a proposé samedi aux Français "qui ont perdu espoir" avec Sarkozy un vrai changement face à la gauche des "illusions"."Tout ce que nous vivons aujourd'hui ne peut pas encore durer sept ans", a expliqué François Bayrou estimant que le MoDem avait "une responsabilité que d'autres ne pourront assumer à (sa) place".

Avec une équipe rénovée, M.Bayrou a proposé samedi aux Français "qui ont perdu espoir" avec Sarkozy un vrai changement face à la gauche des "illusions".

"Tout ce que nous vivons aujourd'hui ne peut pas encore durer sept ans", a expliqué François Bayrou estimant que le MoDem avait "une responsabilité que d'autres ne pourront assumer à (sa) place".

Marielle de Sarnez, la vice-présidente du parti centriste a résumé les reproches de son parti: il y a "l'incapacité du pouvoir à écouter ceux qui ne sont pas de son camp, son inaptitude à rassembler et donc à réformer, sa volonté d'orchestrer les antagonismes, l'aggravation des injustices et des inégalités...".

Concernant la gauche, François Bayrou a expliqué: "Ce que Martine Aubry donne à entendre aujourd'hui, c'est la gauche des illusions. Et les illusions feront des désillusions". Le PS n'a pas fait sa cure de vérité, a--il estimé dit-il.

Afin de porter son message, le MoDem a installé un shadow cabinet (cabinet fantôme) de 22 membres, sorte de gouvernement virtuel dédoublant les principaux ministère chargés de porter ses propositions.

Cette "équipe soudée, forgée dans l'action (...) n'est pas publicitaire, elle est vraie", a expliqué M. Bayrou avant d'annoncer la liste de son "gouvernement" à la manière d'un secrétaire général sur le perron de l'Elysée.

"C'est un cabinet des lumières et pas de l'ombre", a lancé Yann Wehrling, l'ex-secrétaire national des Verts, intronisé "porte-parole du MoDem", en charge du dossier de "l'Ecologie et du développement durable".

François Bayrou , qui n'a jamais caché son ambition personnelle pour 2012, estime qu'il faudra "trois offres capables d'atteindre le second tour".

Interrogé sur les alliances, il élude: "toute la question porte sur qui va être ministre dans le prochain gouvernement. Il y aura alors plus de gens disponibles, déçus, pour réfléchir au rassemblement", a-t-il assuré.

Vous êtes à nouveau en ligne