Le Parlement donne son feu vert à la nomination de Jean-Pierre Jouyet à la tête de la CDC

Jean-Pierre Jouyet a passé le filtre du Parlement pour prendre la tête de la CDC.
Jean-Pierre Jouyet a passé le filtre du Parlement pour prendre la tête de la CDC. (ERIC PIERMONT / AFP)

Il n’y a pas eu de surprise. L'Assemblée nationale et le Sénat ont donné mardi leur feu vert à la nomination de Jean-Pierre Jouyet à la tête de la Caisse des dépôts et consignations (CDC).

Il n'y a pas eu de surprise. L'Assemblée nationale et le Sénat ont donné mardi leur feu vert à la nomination de Jean-Pierre Jouyet à la tête de la Caisse des dépôts et consignations (CDC).

Sa nomination était critiquée tant par la droite que par la gauche mais finalement, Jean-Pierre Jouyet devrait devenir le prochain patron de la Caisse des dépôts et consignations, après l'aval donné par l'Assemblée nationale et le Sénat, mardi.

Faible écho

Proche de François Hollande, Jean-Pierre Jouyet, actuel président de l'Autorité des marchés financiers (AMF), avait besoin que les 3/5èmes des membres des commissions des Finances de l'Assemblée comme du Sénat, votant à bulletins secrets, ne s'opposent pas à sa nomination par le président de la République.

A la commission de l'Assemblée, la nomination de M. Jouyet a recueilli 33 voix favorables, une contre et sept votes blancs. A celle du Sénat, il a obtenu 20 votes pour, trois contre et cinq blancs.

Les réticences exprimées à gauche et à droite contre la désignation de celui qui est à la fois un ancien ministre de Nicolas Sarkozy et un ami proche de François Hollande ont donc finalement rencontré un faible écho parmi les parlementaires.

Vous êtes à nouveau en ligne