Le gouvernement annonce une hausse de 2% des prix du gaz et du train

Les tarifs du gaz vont-ils être gelés ?
Les tarifs du gaz vont-ils être gelés ? (CHARLIE ABAD / PHOTONONSTOP)

Le gouvernement va proposer une hausse de 2% des tarifs du train (hors TGV), du gaz et de l'électricité, selon un communiqué commun des ministères des Transports et de l'Ecologie.

Le gouvernement va proposer une hausse de 2% des tarifs du train (hors TGV), du gaz et de l'électricité, selon un communiqué commun des ministères des Transports et de l'Ecologie.

Cette hausse est qualifiée de "mesure de protection du pouvoir d'achat" par le gouvernement.

Cette révision des tarifs, qui concerne la SNCF, GDF Suez et EDF, suit l'annonce du Premier ministre Jean-Marc Ayrault visant à limiter les hausses des tarifs réglementés au taux de l'inflation, d'environ 2% en France, selon les deux ministères.

Le gouvernement avait annoncé cette limitation de la hausse des tarifs au taux d'inflation après la demande de GDF Suez de pouvoir augmenter ses tarifs. Le groupe privatisé, dont l'Etat reste cependant un des principaux actionnaires, aurait demandé une hausse de 4%.

La hausse des tarifs des trains (Intercités et TER) sera applicable au 1er août, précisent la ministre de l'Ecologie, Delphine Batho, et le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, dans ce communiqué.

Concernant l'électricité et le gaz, le Conseil supérieur de l'énergie (CSE) et la Commission de régulation de l'énergie (CRE) vont être saisis pour avis par Bercy d'un projet d'arrêté limitant la hausse des tarifs réglementés de GDF Suez et d'EDF à 2%, selon le communiqué.

"Les tarifs seront effectifs au lendemain de la publication de l'arrêté au Journal officiel, attendue le 20 juillet", a-t-on appris auprès du ministère de l'Ecologie.