Le député Jean-Christophe Lagarde va créer un nouveau parti centriste

Jean-Christophe Lagarde, député de la Seine-Saint-Denis, va créer un nouveau parti centriste.
Jean-Christophe Lagarde, député de la Seine-Saint-Denis, va créer un nouveau parti centriste. (JEAN AYISSI / AFP)

Le député Jean-Christophe Lagarde a annoncé mardi 10 juillet la création d'un nouveau parti centriste, baptisé "Force européenne démocrate". Son but ? Participer à une future confédération centriste menée par Jean-Louis Borloo.

Le député Jean-Christophe Lagarde a annoncé mardi 10 juillet la création d'un nouveau parti centriste, baptisé "Force européenne démocrate". Son but ? Participer à une future confédération centriste menée par Jean-Louis Borloo.

Le député Jean-Christophe Lagarde a annoncé mardi 10 juillet qu'il allait créer un nouveau parti centriste : "Force européenne démocrate". Objectif : participer à une future confédération centriste menée par Jean-Louis Borloo (Parti radical).

"Les composantes du rassemblement des centristes sont les radicaux, les libéraux et les démocrates sociaux, les deux premières familles ont leur propre parti, le Parti radical et le Nouveau centre, mais tel n'est pas le cas des démocrates sociaux", a expliqué le député de Seine-Saint-Denis.

Quelque 120 élus, députés, sénateurs, conseillers généraux et régionaux, doivent se retrouver mercredi à l'Assemblée nationale pour voter une déclaration politique instituant la création de ce parti et sa participation à une future confédération centriste a précisé M. Lagarde qui devrait en prendre la présidence.

"Ce qui était malsain, c'était cette confusion des genres"

Ancien numéro 2 du Nouveau centre, le parti de Hervé Morin, il entretient de mauvaises relations avec ce dernier. Selon lui, le Nouveau centre n'a pas permis à la famille des démocrates sociaux de trouver leur place sous la présidence d'un libéral. "Ce qui était malsain, c'était cette confusion des genres", fait-il valoir en estimant plus constructif que chaque famille de pensée ait son propre mouvement.

Le nouveau parti devrait regrouper des membres du Nouveau centre, comme l'ancien ministre François Sauvadet, des élus de l'Alliance centriste de Jean Arthuis et des personnalités centristes extérieures comme l'ancien ministre de la justice Michel Mercier.

Vous êtes à nouveau en ligne