Le Conseil de Paris a refusé de suivre les accusations du PG contre le livre "Métronome"

Lorànt Deutsch en novembre 2008
Lorànt Deutsch en novembre 2008 (JEFF PACHOUD / AFP)

Le livre à succès "Métronome" de Lorànt Deutsch fait l’objet d’une polémique. Le Parti de gauche a mis en cause l’orientation idéologique de l’ouvrage, dans un vœu à la Ville de Paris, qui a refusé de suivre mardi 10 juillet. Explications.

Le livre à succès "Métronome" de Lorànt Deutsch fait l'objet d'une polémique. Le Parti de gauche a mis en cause l'orientation idéologique de l'ouvrage, dans un vœu à la Ville de Paris, qui a refusé de suivre mardi 10 juillet. Explications.

Le Conseil de Paris a refusé mardi de valider les accusations du groupe PCF-Parti de Gauche portant sur le livre de Lorànt Deutsch, "Métronome", vendu à près de deux millions d'exemplaires depuis sa sortie en 2009. Retour sur la polémique.

  • Pourquoi la Ville de Paris est prise à partie ?

L'ouvrage revisite l'histoire de Paris au gré du métro. A la base, il avait été bien accueilli par la critique. Mais depuis, la qualité du travail de l'auteur a été mise en cause, alors que la version télévisée a commencé à rencontrer un succès d'audience sur France 5. Une infographie interactive a même été développée sur Internet.

Parmi ses principaux détracteurs, le conseiller de Paris du groupe PCF-Parti de Gauche, Alexis Corbière, a reproché à l'ouvrage d'être "orienté idéologiquement" et fait le vœu auprès de la Ville de Paris d'arrêter de le promouvoir. Le voeu souligne que l'ouvrage a bénéficié d'une "forte promotion médiatique" et reproche notamment à Bertrand Delanoë d'avoir décoré Lorànt Deutsch de la médaille de vermeil de la Ville en 2010.

Mais le Conseil de Paris a rejeté mardi le vœu du groupe. Danièle Pourtaud, adjointe au patrimoine, a estimé que "c'est aux historiens qu'il appartient d'écrire l'histoire".

  • D'où vient la polémique ?

Le blog Big Browser mentionne une vidéo trouvée par Arretsurimages, dans laquelle William Blanc interpelle en direct l'auteur pendant une conférence promotionnelle. Il explique qu'une des affirmations de Lorànt Deutsch, selon laquelle le Louvre a été construit au Ve siècle, est erronée. Selon lui, "le Louvre a été [construit] par Philippe Auguste, sept siècles plus tard, en 1190."

Mais d'après l'auteur, "toute cette polémique est partie d'un étudiant en histoire qui a pris [le] livre pour cible (…) et insinue que je suis le relais d'une idéologie". Cet étudiant en histoire n'est autre que William Blanc, doctorant à la Sorbonne, qui organise des conférences et des visites guidées de Paris.

Il faut dire que les griefs historiques semblent ne pas manquer. Pour le site Histoire pour Tous que mentionne Rue89, Lorànt Deutsch avancerait des faits sans les étayer. Ainsi, l'auteur formulerait une hypothèse, comme quoi Jeanne d'Arc serait la demi-sœur du roi Charles VII, sans pour autant se justifier.

Même son de cloche pour Matthieu Lépine, professeur d'histoire et militant au Parti de gauche, qui ne manque pas de mots durs pour décrire l'émission issue du l'ouvrage, dans une contribution au Plus du Nouvel Obs.

Pour lui, "cette émission, présentée comme un outil d'éducation populaire n'est en réalité qu'une arme de propagande, faisant à la fois l'éloge de la monarchie, la glorification de la chrétienté et le réquisitoire de la Révolution française."

  • Lorànt Deutsch est-il orienté idéologiquement ?

Lorànt Deutsch s'est défendu d'être "un idéologue" ou "un faussaire historique". "L'histoire ne peut pas être un instrument politique, a affirmé l'écrivain, depuis l'île de Ré. Ce que j'ai voulu, c'est la raconter (...). Ceux qui m'accusent de la manipuler, d'être un idéologue, ont tort et je leur retourne le compliment."

"J'ai dit que j'étais royaliste mais je ne suis pas un militant politique, a ajouté le comédien, qui porte une chevalière aux armes de la France, d'azur à trois fleurs de lys. Je suis un enfant de la République, j'aime mon pays."

Quant aux "prétendues erreurs et affabulations qui trufferaient mon livre, c'est faux, s'est-il défendu. Je me suis référé à des historiens de renom comme Henri Sauval."

Lorànt Deutsch, prépare un nouveau livre, cette fois sur les voies de communication. Il paraîtra en 2013 chez Michel Lafon. "Là, je citerai toutes mes sources, a-t-il précisé. Je sais que je serai attendu au tournant !"

Vous êtes à nouveau en ligne