Le Conseil d'Etat a annulé mercredi les élections municipales partielles de Corbeil-Essonnes (Essonne)

Huits candidats sont en lice pour les élections municipales à Corbeil-Essonnes.
Huits candidats sont en lice pour les élections municipales à Corbeil-Essonnes. (France 3 PIC)

Ces élections d'octobre 2009 avaient été remportées par Jean-Pierre Bechter (UMP), bras droit du maire sortant Serge Dassault.Le Conseil d'Etat a donc confirmé l'annulation de cette élection entachée selon les juges par des "manoeuvres de nature à fausser les résultats du scrutin".

Ces élections d'octobre 2009 avaient été remportées par Jean-Pierre Bechter (UMP), bras droit du maire sortant Serge Dassault.

Le Conseil d'Etat a donc confirmé l'annulation de cette élection entachée selon les juges par des "manoeuvres de nature à fausser les résultats du scrutin".

Il est reproché à Jean-Pierre Bechter, qui l'avait emporté avec 27 voix d'avance sur le communiste Bruno Piriou, d'avoir fait figurer sur ses bulletins de vote la mention «secrétaire général de la fondation Serge Dassault».

De nouvelles élections vont être organisées, les troisièmes depuis 2008. Déclaré inéligible en 2008 pour des dons d'argent, Serge Dassault, devrait, paradoxalement profiter de ce jugement pour se représenter à la mairie de Corbeil-Essonnes puisque son inéligibilité a pris fin en juin 2010.

Vous êtes à nouveau en ligne