La solitude du militant socialiste

(Jean-Christophe Cambadélis, le secrétaire général du Parti socialiste © MaxPPP)

Il y a encore des irréductibles qui défendent la politique du gouvernement sur le terrain, des militants socialistes qui ne sont pas assez soutenus par le PS, d’après une ministre.

Cette ministre, proche de Manuel Valls, a été très étonnée lors d’un déplacement en Vendée de rencontrer un militant socialiste cégétiste qui lui a dit : "Tenez bon, il ne faut pas céder " sur la loi Travail. D’après elle, les militants socialistes n’ont pas digéré les attaques, parfois très violentes, des opposants à la loi El Khomri contre les permanences du PS et ils sont beaucoup plus nombreux qu’on ne le croit à soutenir le gouvernement.

Le problème dit-elle, c’est qu’ils ont du mal à trouver les arguments et ça c’est le travail du patron du PS Jean-Christophe Cambadelis : "Il aurait fallu les aider avant, là le parti a commencé à envoyer des fiches, mais en avaler cinquante d’un coup c’est un peu difficile ! " Lancées début mai, ces fiches de la réussite résument à coups de chiffres et de graphiques les mesures prises par le gouvernement, par exemple la garantie contre les impayés de pension alimentaire ou le non-cumul des mandats exécutifs locaux pour les parlementaires, il y en a déjà vingt-cinq au compteur du PS.