VIDEO. Municipales 2020 : quand LREM conseille à ses candidats de ne pas afficher son propre logo

Pour la première fois, La République en Marche (LREM) va présenter des milliers de candidats aux municipales, dont beaucoup de novices en politique. Alors pour leur apprendre le b.a.-ba d’une campagne, le parti présidentiel leur a remis un guide, sorte de “Municipales pour les Nuls”. Avec des conseils parfois étonnants : comme omettre l’étiquette En Marche.

Sur le marché de Cavaillon, (Vaucluse), Benoît Mathieu se présente face, notamment, au maire sortant Les Républicains et à la candidate du Rassemblement national. Il est tête de liste pour la première fois : mais au fait, pour quel parti ? Impossible de le savoir en observant son affiche de campagne, aucun logo n’apparaît.

Nous croisons alors la route d'une Cavaillonnaise. "Il a été investi par quelqu'un ?", nous demande-t-elle en regardant Benoît Mathieu. Qui lui répond : "J’ai été investi par un parti, j’ai été investi par La République en Marche du président de la République." L'électrice coupe net la conversation et retourne à son marché. "Ça a tout tué là...", réagit, dépitée, une membre de la campagne.

Pas de logo LREM dans les communes où le parti "sous-performe"

Heureusement pour Benoît Mathieu, d’autres Cavaillonnais ont été plus réceptifs. Masquer son étiquette partisane pour ne pas faire fuir les électeurs : une stratégie que le candidat novice n’a pas inventé. C’est conseillé par LREM dans un guide de 134 pages que nous avons lu. Page 82, il est écrit que dans “une commune (où) La République en Marche sous-performe, il pourrait être préférable de faire campagne sur une étiquette de rassemblement / société civile.” 

Bref, une campagne sans logo, dans une commune où, justement, le président de la République n’a terminé que 4e au 1er tour de l'élection présidentielle en 2017, derrière Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon et François Fillon. Alors, inspirant ce guide ? “Je l’ai parcouru oui, admet Benoît Mathieu. On avait déjà dans l’équipe, avant la publication de ce guide, des gens qui venaient de droite, des gens qui venaient de gauche. On n’a pas attendu ce guide pour faire le rassemblement et pour avoir une absence de logo.”

Un guide opportuniste ?

Et c’est loin d’être le seul conseil qu’il suit. Pendant ses échanges avec les habitants, le candidat novice fait régulièrement référence à son "grand-père", Cavaillonnais depuis tout petit. C’est la page 84 du guide, au chapitre “construire votre histoire”, qui “doit être courte, authentique, concrète”.

Autre exemple : dans un restaurant de spécialités portugaises, il bat le rappel : “Il y a trop d’Européens qui s’abstiennent aux élections municipales”, rappelle Benoît Mathieu à la gérante. C’est la page 18, sur les “réseaux communautaires” : “Ne négligez pas les européens qui peuvent voter aux élections municipales.”

Des dizaines de conseils juridiques mais surtout politiques qu’on n’a pas l’habitude de voir écrits et assumés, comme page 18. Le parti présidentiel théorise une forme d’opportunisme pour l’entre-deux-tours. Par exemple, face à un maire sortant de droite, si la candidate LREM est éliminée “elle peut négocier avec le maire et lui apporter une crédibilité écologiste”. Au contraire si elle se qualifie “elle peut discuter avec le PS et les verts pour faire battre” le maire sortant, de droite. Un coup à gauche, un coup à droite...

Les autres partis faisaient la même chose.

Pierre Person, délégué général adjoint de LREM, en charge des élections

Alors, un brin cynique ce guide ? “Les autres partis faisaient la même chose et, je ne vais pas vous le cacher, aujourd’hui c’est aussi important de former nos candidats, nous répond Pierre Person, délégué général adjoint de LREM, chargé des élections. Pour porter un projet, il faut être connu, il faut faire de la communication, il faut respecter des règles de campagne, et moi je trouve ce guide absolument pas cynique, c’est juste le b.a.-ba quand vous voulez parler à vos concitoyens.”

La République en Marche a déjà investi près de 500 candidats pour le scrutin de mars prochain. Tous reçoivent le guide officiel du parti.

Vous êtes à nouveau en ligne