Scission en vue à La République en marche

franceinfo

Une vingtaine de députés, dont la moitié de LREM, devrait créer un nouveau groupe à l’Assemblée nationale. Le parti présidentiel devrait perdre sa majorité absolue.

Le député LREM Aurélien Taché, soutien de la première heure d’Emmanuel Macron, a annoncé qu’il quittait La République en marche. L’élu du Val-d’Oise déplore le manque d’ouverture de son parti. "Je suis un homme de gauche. Pour le rester, je dois quitter LREM", a-t-il expliqué au JDD du 17 mai. Une situation que regrette Stanislas Guérini, le délégué général du parti. "Il part au pire moment, au moment où collectivement nous sommes en train de réfléchir à la façon dont nous allons conduire le pays" après l’épidémie, a-t-il réagi dimanche 17 mars sur France 3.

La majorité absolue de LREM en danger

Une situation délicate pour la majorité, car le député Aurélien Taché n’est pas le seul. D’autres députés veulent fonder un nouveau groupe parlementaire : Ecologie, Démocratie, Solidarité. Ils réclament un virage à gauche du gouvernement. Avec ces départs, LREM pourrait perdre sa majorité absolue. Le gouvernement devrait alors s’appuyer sur des alliés comme le MoDem pour faire passer ses lois. La création de ce nouveau groupe devrait être annoncée mardi 19 mai à l’Assemblée nationale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne