Municipales : mode d'emploi pour les nouveaux candidats

France 2

Dans trois mois, les Français seront appelés dans les bureaux de vote pour élire leur maire. Dans de nombreuses villes, les campagnes vont bon train et, pour les candidats les moins aguerris, c'est la dernière ligne droite pour se former au métier de maire. La République en Marche et le Rassemblement National organisent même des stages intensifs.

L'ambiance et le lieu, une salle de réunion d'hôtel en région parisienne, évoquent plutôt un séminaire d'entreprise. Nous sommes pourtant bien dans un atelier de formation aux municipales de La République en Marche. Stanislas Guerini a même fait le déplacement. Il faut dire que LREM part de loin : le parti compte à peine 2 000 élus locaux sur les plus de 500 000 présents sur le territoire. En mars prochain, il y aura donc des places à prendre. Au stage intensif du parti, ils sont pour la plupart des novices : ici, on fait donc dans le concret. On rappelle par exemple qu'il est interdit d'utiliser le bleu blanc rouge sur le matériel électoral et, pour le financement, qu'il est important de bien séparer les comptes et les frais, même ceux auxquels on ne pense pas.

Les élus sortants également peu nombreux au RN

Travaux pratiques pour l'une des stagiaires dès le lendemain à Albi (Tarn), la ville dans laquelle elle se présente. Pas de logo d'En Marche sur les tracts de la candidate, en revanche, au Rassemblement National, c'est souvent l'inverse. Le parti propose également un stage pour former les militants qui ambitionnent de devenir maires en leur expliquant les bases du métier. Car, ici aussi, les élus sortants sont bien peu nombreux. En mars prochain, les électeurs vont découvrir beaucoup de leurs candidats, mais au RN et à LREM, les candidats vont souvent découvrir la politique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne