Municipales : La République en marche déjà tournée vers le scrutin

FRANCE 3

Dans l'optique des élections municipales de 2020, La République en marche a dévoilé ses candidats dans 19 villes. L'objectif est de montrer que le parti de la majorité peut s'implanter au niveau local.

Les élections municipales débutent déjà du côté du parti de La République en marche. À Reims (Marne), Gérard Chemla a été investi pour briguer la mairie face au candidat des Républicains Arnaud Robinet. "Mon idée n'est pas de m'opposer à Arnaud Robinet, c'est de construire quelque chose de nouveau et différent", annonce le candidat.

Des investitures venues de tous les partis 

Au total, 19 candidats ont été investis lundi 17 juin, dans des villes comme Pontarlier (Doubs), Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) ou encore Toulon (Var). Parmi eux, des marcheurs fidèles, mais également des candidats ralliés, comme le maire d'Alençon (Orne), ex du Parti socialiste, un ancien du Parti radical à Rambouillet (Yvelines) ou encore un ex-UDI à Valenciennes (Nord). À Cavaillon (Vaucluse) ou encore Perpignan (Pyrénées-Orientales), le duel risque de se jouer face au Rassemblement national. "Ne vous y trompez pas. Le RN est battable en redonnant de l'espérance aux citoyens et du sens à l'engagement", estime Romain Grau, candidat LREM à Perpignan.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne