Loi "anti-casseurs" : un texte qui divise la majorité

FRANCE 3

Le texte de loi débattu à l'Assemblée nationale met en lumière des divergences entre les députés de la majorité.

La loi "anti-casseurs" divise toujours à l'Assemblée nationale, notamment concernant l'interdiction de manifester. De plus, les débats ont confirmé les dissensions au sein de La République en marche. Globalement, le projet de loi est jugé trop liberticide. "On n'a aucune inquiétude tant qu'on a un gouvernement et un ministre de l'Intérieur aussi soucieux des libertés que vous. Qu'en serait-il demain si des pouvoirs populistes, des pouvoirs plus sensibles aux thèses illibérales qui ont le vent en poupe en Europe, arrivaient au pouvoir ?", a lancé Aurélien Taché, député LREM.  

Des fouilles sur ordre du procureur 

A contrario, son collègue de la majorité Jean-François Éliaou a de son côté exhorté à donner "des mesures efficaces à nos forces de l'ordre pour que cessent enfin ces violences que l'on voit tous les samedis". Le texte prévoit lors des manifestations un périmètre de sécurité avec, sur ordre du procureur, possibilité de fouiller bagages et véhicules.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne