Le député Matthieu Orphelin, proche de Nicolas Hulot, annonce qu'il quitte le groupe LREM

Le député LREM Matthieu Orphelin, à Angers (Maine-et-Loire), le 7 juin 2017.
Le député LREM Matthieu Orphelin, à Angers (Maine-et-Loire), le 7 juin 2017. (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)

Cette décision intervient cinq mois après le départ du gouvernement de Nicolas Hulot et au lendemain du vote sur la proposition de "loi anti-casseurs" sur laquelle Matthieu Orphelin s'est abstenu.

Le député Matthieu Orphelin, proche de Nicolas Hulot, a annoncé dans un e-mail, mercredi 6 février, sa décision de quitter le groupe LREM, invoquant notamment des avancées insuffisantes sur les "enjeux climatiques, écologiques et sociaux", et critiquant "certains choix" du gouvernement. Cette décision intervient au lendemain du vote en première lecture de la "loi anti-casseurs" à l'Assemblée nationale, pendant lequel le député s'est abstenu.

Dans un courriel adressé à ses collègues "marcheurs", l'élu du Maine-et-Loire explique avoir "pris la décision de quitter le groupe parlementaire LREM" après avoir "fait tout [son] possible" pour "porter haut l'écologie" depuis qu'il a rejoint En marche en janvier 2017. Cette figure des "marcheurs" évoque avec son départ "une décision lourde de sens".

L'élu, qui a lancé un collectif transpartisan pour le climat (Accélérons, qui rassemble quelque 160 députés de tous bords) promet également à ses collègues d'être "toujours présent" quand il s'agira de porter "des avancées réelles pour l'écologie et la solidarité". Depuis le début de la législature, quelques députés ont déjà fait défection, le dernier en date étant Joachim Son-Forget après des messages polémiques sur Twitter en décembre 2018.

 

Vous êtes à nouveau en ligne