Immigration : une loi votée malgré les divisions

France 2

Le projet de loi asile et immigration a été adopté ce dimanche 22 avril dans la soirée, à l'Assemblée nationale. La majorité semblait divisée sur le sujet. Finalement, un seul député de La République en marche a voté contre le texte. Il a quitté le groupe parlementaire.

Le texte durcissant les conditions d'accueil des migrants a fini par être adopté à l'Assemblée nationale ce dimanche 22 avril, sans que la majorité ne vole en éclats. Un seul député de l'aile gauche du parti présidentiel a voté contre, avant de démissionner de la majorité. "Il faut savoir tirer les conséquences d'une situation qui devenait compliquée. Je pensais que, sur des sujets comme celui-ci, on avait une conscience qui pouvait nous permettre d'avoir des avis divergents", a déclaré Jean-Michel Clément, ex-député La République en marche.

Assouplissement du délit de solidarité

D'âpres débats ont tendu le groupe de La République en marche. Quatorze abstentionnistes pour l'aile gauche de la majorité. Ils ont obtenu quelques concessions, notamment sur l'assouplissement du délit de solidarité qui réprime l'aide apportée à des migrants. Pour des raisons diamétralement opposées, toute la gauche et toute la droite ont voté contre le texte.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne