Il y a aussi du rififi au sein de La République en marche

France 2

Une trentaine d'adhérents contestent la validité des statuts de La République en marche et déposent ce lundi 24 juillet un référé au tribunal de grande instance de Créteil.

Le mouvement d'Emmanuel Macron se voulait différent, tourné vers la base. À présent, les critiques ressemblent à celles des anciens partis : pas assez de démocratie participative ou de prise en compte des propositions de terrain. Les adhérents sont en colère et saisissent la justice. Une trentaine de militants souhaitent annuler le scrutin sur les nouveaux statuts du parti qui démarre ce lundi et s'achève la semaine prochaine.

Report du vote en décembre ?

Selon eux, le vote ne tient pas compte du délai légal prévu par les textes du parti. C'est justement sur ce vice de forme qu'ils comptent obtenir le report du vote en décembre. Selon les plaignants, les marcheurs en colère représentent un collectif de 600 comités locaux sur les 3 200 du parti. La direction de La République en marche minimise et évoque même la déception de certains, non investis pour les législatives.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne