Gouvernement : Élisabeth Borne, une technicienne à l'Écologie

FRANCE 2

Élisabeth Borne a été choisie pour remplacer François de Rugy, mercredi 17 juillet. Elle hérite donc du ministère de l'Écologie et garde son portefeuille des Transports.

À peine nommée, Élisabeth Borne est déjà à pied d'œuvre. Au Sénat, dès l'après-midi du mercredi 17 juillet, elle défend la loi énergie climat, quelques fiches à la main. Elle apparaît un peu sur la défensive. Son parcours n'est pas celui d'une militante écologiste, mais celui d'une polytechnicienne passée par les cabinets ministériels, toujours de gauche. Une réputation de travailleuse, exigeante, mais pas très politique.

La nouvelle priorité affichée du quinquennat

Au ministère des Transports, elle a réussi la difficile réforme de la SNCF malgré trois mois de grève des cheminots, mais elle ne s'est pas toujours illustrée par sa sensibilité environnementale. Élisabeth Borne dit avoir été sensibilisée à l'écologie lorsqu'elle était préfète en Poitou-Charentes. Elle y rencontre Ségolène Royal dont elle devient directrice de cabinet au ministère de l'Écologie. Sans le titre de ministre d'État comme ses prédécesseurs. Élisabeth Borne, une technicienne à la mission très politique : mener à bien la nouvelle priorité affichée du quinquennat.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne