François de Rugy : un discours et une passation de pouvoir teintés d'amertume

FRANCE 3

L'ancien ministre de l'Écologie a laissé sa place à Élisabeth Borne, mercredi 17 juillet, en début d'après-midi. 

En 24 heures, une démission, une nomination et le mercredi 17 juillet, en début d'après-midi, une passation de pouvoir, entre François de Rugy et Élisabeth Borne au ministère de l'Écologie. Devant les caméras des journalistes présents, l'ancien ministre est présenté comme un homme responsable, qui a privilégié l'intérêt collectif.

Un soulagement

François de Rugy a néanmoins prononcé un discours teinté d'amertume. "Je crois qu'aucune maladresse commise, aucune erreur regrettée et payée au prix le plus élevé et le plus cruel ne peut venir effacer les actes posés, les avancées réalisées, les moyens dégagés pour mener concrètement une politique de progrès écologiques", affirme l'ancien ministre. Il évoque également un soulagement professionnel et personnel. Quant à Élisabeth Borne, elle parle d'une décision courageuse.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne