François de Rugy se compare à Pierre Bérégovoy, l'ancien Premier ministre qui s'était suicidé après avoir démissionné

François de Rugy, alors ministre de la Transition écologique, lors du défilé du 14-Juillet, à Paris, le 14 juillet 2019.
François de Rugy, alors ministre de la Transition écologique, lors du défilé du 14-Juillet, à Paris, le 14 juillet 2019. (MAXPPP)

Sur Twitter, le ministre, qui a lui-même démissionné, a renvoyé au discours de François Mitterrand, qui avait rendu hommage à son ministre "livré aux chiens".

Quelques heures après sa démission, mardi 16 juillet, François de Rugy s'est exprimé sur Twitter par une référence à l'histoire. "Comment ne pas penser aux mots de François Mitterrand en hommage à Pierre Bérégovoy", a tweeté l'ancien ministre de la Transition écologique, fragilisé par plusieurs révélations concernant son train de vie et son utilisation de l'argent public.

En 1993, un mois après sa démission du poste de Premier ministre, Pierre Bérégovoy s'était suicidé, à l'âge de 67 ans, sans laisser d'explications. Son acte faisait suite à une lourde défaite de la gauche aux législatives, mais il intervenait également après sa mise en cause pour avoir reçu un prêt privé, sans intérêt, de la part d'un ami de François Mitterrand.

Ce dernier avait prononcé un discours à ses obsèques, dont François de Rugy a joint la vidéo à son tweet. "Toutes les explications du monde ne justifieront pas qu'on ait pu livrer aux chiens l'honneur d'un homme et finalement sa vie, au prix d'un double manquement de ses accusateurs aux lois fondamentales de notre République, celles qui protègent la dignité et la liberté de chacun d'entre nous", lance celui qui était alors président de la République.

Vous êtes à nouveau en ligne