François de Rugy contraint de quitter le gouvernement

France 3

François de Rugy a démissionné mardi 16 juillet sous pression depuis près d'une semaine à cause de repas fastueux quand il était président de l'Assemblée nationale. Il était devenu un ministre encombrant.

À quelques heures de nouvelles révélations sur ses frais lorsqu’il était député, François de Rugy a jeté l'éponge. Une démission mardi 16 juillet pour organiser sa défense. "La mobilisation nécessaire pour me défendre fait que je ne suis pas en mesure d'assumer pleinement et efficacement la mission que m'ont confiée le président de la République et le Premier ministre", a-t-il écrit sur Facebook. Emmanuel Macron, tout juste de retour de Serbie, a fait savoir qu'il acceptait la décision personnelle de son ministre de la Transition écologique et solidaire.

Rugy attaque Mediapart

Le terme d'une semaine de polémique. Mercredi dernier, le site Mediapart parle de dîners privés lorsque François de Rugy était président de l'Assemblée nationale. Jeudi, le site révèle des travaux à hauteur de 63 000 euros dans son logement de fonction. Le 12 juillet, le ministre craque à la radio alors qu'il est mis en cause sur les conditions de location d'un logement social près de Nantes. Pour la députée Delphine Batho, cette démission était inévitable. Le ministre démissionnaire va redevenir député de Loire-Atlantique et porter plainte pour diffamation contre Mediapart.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne