DIRECT. François de Rugy "conserve bien évidemment la confiance" du gouvernement

La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a fait cette déclaration mercredi, après le Conseil des ministres. Mediapart assure que le ministre de la Transition écologique a utilisé les fonds publics pour convier des amis à des dîners fastueux organisés avec sa femme.

Epinglé par Mediapart pour des dîners fastueux à l'hôtel de Lassay alors qu'il était président de l'Assemblée nationale, François de Rugy "conserve bien évidemment la confiance" du président de la République et du Premier ministre. C'est ce qu'a déclaré la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye, mercredi 10 juillet, lors du compte-rendu du Conseil des ministres. Suivez la situation dans notre direct.

 "Confiance" du président et du Premier ministre. La porte-parole du gouvernement a assuré, mercredi, que le ministre de la Transition écologique conservait "bien évidemment la confiance" d'Emmanuel Macron et d'Edouard Philippe. 

"Présentation très tendancieuse", selon François de Rugy. "C'étaient des dîners de travail informels, avec des personnes qui ont des relations avec une autorité politique", a assuré François de Rugy.  Il a dit "assumer totalement qu'un président de l'Assemblée nationale, comme un ministre, rencontre dans un cadre informel des responsables d'entreprises, de la culture, des universités". "On reproche souvent aux hommes et aux femmes politiques d'être coupés, de n'être que dans leur monde politique, d'être dans une forme de bulle politique", a-t-il fait valoir.

Des dîners entre amis ? Selon Mediapart, les participants, "entre dix et trente par dîner", "appartenaient tous au cercle relationnel et surtout amical de Séverine de Rugy", femme du ministre, journaliste au magazine people Gala. "Il n'y a pas eu de dîners entre amis", affirme François de Rugy.

00h03 : Ce live est terminé pour aujourd'hui. Il reprendra jeudi à 6 heures. Voici l'essentiel des actualités développées ce soir par franceinfo :

Et à la fin, c'est Benjamin Griveaux qui gagne: réputé ultra favori mais confronté à une concurrence coriace de Cédric Villani, l'ancien porte-parole du gouvernement a été désigné candidat de La République en marche pour les municipales à Paris.

Pas de "dîners entre amis", mais un travail classique de "représentation" : mis en cause pour l'organisation de réceptions fastueuses, le ministre François de Rugy garde pour l'heure "la confiance" d'Emmanuel Macron. Sa directrice de cabinet est également mise en cause par Mediapart pour avoir gardé un logement HLM pendant 12 ans sans y habiter.

121 femmes ont été tuées en 2018 par leur conjoint ou ex-compagnon. Selon des données de la délégation aux victimes du ministère de l'Intérieur, cela correspond à une femme assassinée tous les trois jours.

Le Slovaque Peter Sagan a remporté la 5e étape du Tour de France, entre Saint-Dié-les-Vosges et Colmar. Il s'est imposé au sprint devant Wout Van Aert et Matteo Trentin. Le Français Julian Alaphilippe est toujours porteur du maillot jaune.

00h04 : "Je ne considère en aucun cas que mon logement aurait été un logement social vacant mais plutôt un havre toujours occupé, au milieu de douze mutations souvent très rapides et toujours au service de l’intérêt général."

Dans un article publié ce soir, Mediapart assure que Nicole Klein, l'actuelle directrice de cabinet de François de Rugy, a conservé pendant douze ans un logement HLM à Paris, alors qu’elle n'habitait plus la capitale.

20h28 : De nouvelles révélations sur l'entourage de François de Rugy. La directrice de cabinet de François de Rugy au ministère de la transition écologique, la préfète Nicole Klein, "occupe" un logement HLM depuis 2001 à Paris, selon une enquête de Mediapart. "Elle a conservé ce logement, de 2006 à 2018, alors qu'elle n'habitait plus la capitale", affirme le site d'information.

20h33 : Voici un nouveau point sur l'essentiel de l'actualité en ce début de soirée :

Benjamin Griveaux plus que jamais dans les starting-blocks pour les municipales à Paris en 2020. Son principal adversaire, Cédric Villani, a annoncé qu'il n'aurait "pas d'investiture" de LREM, sur Twitter. On attend toujours la décision officielle.

François de Rugy "conserve bien évidemment la confiance" du gouvernement, selon sa porte-parole, Sibeth Ndiaye. Elle s'est exprimée alors que Mediapart assure que le ministre de la Transition écologique a utilisé les fonds publics pour convier des amis à des dîners fastueux organisés avec sa femme.


121 femmes ont été tuées en 2018 par leur conjoint ou ex-compagnon. Selon des données de la délégation aux victimes du ministère de l'Intérieur, cela correspond à une femme assassinée tous les trois jours.

Le Slovaque Peter Sagan remporte la 5e étape du Tour de France, entre Saint-Dié-les-Vosges et Colmar. Il s'est imposé au sprint devant Wout Van Aert et Matteo Trentin. Le Français Julian Alaphilippe est toujours porteur du maillot jaune et, de son propre aveu, a passé "une belle journée".

19h38 : Des homards géants, des bouteilles à plusieurs centaines d'euros et, parfois, des amis autour de la table. Pourtant, au moment de son élection au perchoir, en 2017, l'actuel ministre de la Transition écologique prônait la transparence dans les comptes de l'Assemblée nationale et l'exemplarité des parlementaires. Nous avons retrouvé la séquence.




19h20 : Une pincée d'humour dans la polémique. Les réseaux sociaux se moquent des dîners luxueux de François de Rugy. Les internautes ont tourné en dérision les justifications de l'ancien président de l'Assemblée nationale, notamment à l'aide du mot-dièse #homardmatuer. Nous en avons répertorié quelques-uns.

19h13 : Il est l'heure de faire le point sur l'actualité de cet après-midi :

121 femmes ont été tuées en 2018 par leur conjoint ou ex-compagnon. Selon des données de la délégation aux victimes du ministère de l'Intérieur, cela correspond à une femme assassinée tous les trois jours.

Le Slovaque Peter Sagan remporte la 5e étape du Tour de France, entre Saint-Dié-les-Vosges et Colmar. Il s'est imposé au sprint devant Wout Van Aert et Matteo Trentin.

François de Rugy "conserve bien évidemment la confiance" du gouvernement, a déclaré la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye. Elle s'est exprimée alors que Mediapart assure que le ministre de la Transition écologique a utilisé les fonds publics pour convier des amis à des dîners fastueux organisés avec sa femme.


Bordeaux, Lyon, Nantes, Lille... Les résultats du brevet tombent par académie, découvrez-les avec notre moteur de recherche.

15h39 : Peu importe de rencontrer des gens importants. On n'offre pas du vin à 500 euros la bouteille avec l'argent du contribuable.

15h40 : C'est le problème numéro 1 en France... Le contrôle... On peut empiler les lois à foison, pas de contrôle = abus.

15h40 : Lamentable ! Je ne pensais pas que les hommes politiques de LREM seraient différents mais ils restent des hommes et ne peuvent s'empêcher de profiter d'une manne quand il y ont accès. Si LREM est vraiment différent, et sous réserve que ces révélations soient vraies, j'espère que les sommes seront remboursées et les coupables punis après avoir été exclus du parti (poids lourds ou non).

15h37 : Quand on demande de faire des efforts aux Français, on évite ce genre de situation, même pour une représentation, c'est scandaleux.

15h39 : Dans les commentaires, vous êtes nombreux à réagir à l'affaire révélée par Médiapart concernant des dîners luxueux qu'aurait organisés François de Rugy avec des fonds publics.

15h20 : Voici un extrait de la conférence de presse qui a suivi le Conseil des ministres et dans laquelle François de Rugy est revenu sur les accusations de Médiapart concernant une dizaine de luxueux dîners organisés avec des fonds publics.

15h15 : François de Rugy "conserve bien évidemment la confiance du président de la République et du Premier ministre", assure Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement, à l'issue du Conseil des ministres.

15h12 : "Naturellement, je me tiens à la disposition de la déontologue de l'Assemblée nationale pour répondre à toutes questions de sa part."


15h20 : "Quand on est président de l'Assemblée nationale, on a une fonction de représentation importante, qui consiste à rencontrer énormément de gens", assure-t-il, citant en premier lieu "les députés" ou "des homologues étrangers" mais aussi "des universitaires, des médias, chefs d'entreprises".

15h10 : Le ministre de la Transition écologique fait valoir son bilan de président de l'Assemblée nationale, évoquant les baisses des dépenses effectuées pendant son mandat.

15h13 : "Il y a manifestement une présentation tendancieuse des choses dans cet article (...). C'est un parti pris militant qui est l'habitude de ce site internet. Ce n'est pas une présentation neutre des faits."

"Je comprends que cela puisse interpeller les Français", a réagi l'ancien président de l'Assemblée nationale. Assurant être un fervent défenseur de la transparence, il met en doute l'objectivité de Mediapart, à l'origine des révélations. Il s'exprime à l'issue du Conseil des ministres.

14h54 : "On peut se fixer un code de bonne conduite, contrôler la qualité des convives, plafonner les dépenses de vin par exemple. Et surtout, il faut mettre en place une commission qui contrôle à chaque fois ces frais de bouche, je suis étonné qu'actuellement personne ne contrôle. S'il n'y a pas de contrôle, il y a des abus."

Entre 2017 et 2018, l'ancien président de l'Assemblée nationale a organisé avec son épouse de fastueux dîners à l'hôtel de Lassay. Une pratique anormale, selon l'association Anticor.

13h53 : Bonjour @anonyme. Puisque vous mentionnez le journaliste Jean-Michel Aphatie, présent à l'un de ses dîners, je me permets de passer sa réaction aux révélations de Mediapart. Il a réagi à un tweet, lequel rappelait que le journaliste se félicitait de ne pas participer à des dîners avec les politiques.

13h49 : Ce nouveau "dossier" concernant un membre de la macronie est proprement scandaleux à différents niveaux. En effet si on peux à la limite comprendre ce genre de dépenses à des fins diplomatiques ou pour le "rayonnement " du pays, quand on voit la liste des invités (Jean-Michel Aphatie...) on est loin de l’intérêt de la République (mais dans doute proche d’intérêt électoralistes !) De plus, ces fastes sont l’œuvre d’un monsieur qui est prompt à donner des leçons aux petits citoyens que nous sommes... ou à ses adversaires politiques (comme monsieur Fillon, qu’il a contribué à tuer politiquement).

13h46 : Les voix s'élèvent pour demander le départ du ministre de la Transition écologique, François de Rugy,accusé par Mediapart d'avoir, avec son épouse, organisé une dizaine de luxueux dîners avec des fonds publics.

12h36 : Le ministre de la Transition écologique, François de Rugy,et sa femme sont accusés par Mediapart d'avoir organisé une dizaine de luxueux dîners avec des fonds publics. Selon un journaliste du Monde.fr, l'affaire fait des vagues jusque dans le propre camp du ministre.

Vous êtes à nouveau en ligne