Débordements sur les Champs-Élysées : "En Algérie ils n'auraient pas le droit de faire cela", assure Dupont-Aignan

France 2

Nicolas Dupont-Aignan, député de l'Essonne et président de Debout la France, est l'invité des "4 Vérités" de France 2, vendredi 19 juillet.

Visiblement, François de Rugy n'était pas le seul à utiliser son indemnité de représentation de frais de mandats pour d'autres usages, un certain nombre de parlementaires sont mis en cause. Nicolas Dupont-Aignan a-t-il payé les cotisations pour son parti avec ses indemnités ? "Jamais, nous savions tous que c'était interdit. Vous savez la plupart des élus sont honnêtes. Il y en a assez de voir toujours l'effort au service des autres gâché par des comportements. Il s'agit simplement d'être responsable", explique Nicolas Dupont-Aignan, député de l'Essonne et président de Debout la France, invité des "4 Vérités" de France 2, vendredi 19 juillet.

"Une baisse des pensions de retraite programmée"

Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire chargé de la réforme des retraites à présenté son rapport sur la refonte du système, jeudi 18 juillet. "C'est une embrouille, c'est un piège, une arnaque. Qui dans notre pays trouve un boulot jusqu'à 64 ans ? C'est scandaleux de voir cela, c'est une baisse des pensions de retraite programmée", indique Nicolas Dupont-Aignan qui précise que "le principe de la réforme [à point, ndlr] est une bonne idée".

Revenant sur les débordements qui ont eu lieu lors des matchs de l'Algérie pour la Coupe d'Afrique des nations, Nicolas-Dupont Aignan se montre ferme. "J'ai été meurtri de voir des Français arracher le drapeau Français et brandir le drapeau algérien", déclare Nicolas Dupont-Aignan. "J'ai envie de dire à ces jeunes, qui sont une minorité je l'espère : la France, elle vous a accueilli, elle vous a nourri, elle vous a éduqué, elle vous a soigné. Si vous préférez l'Algérie, si c'est mieux l'Algérie que la France, mais retournez en Algérie !", déclare-t-il.

Ne peut-on pas avoir un attachement à deux pays ? "Bien sûr, mais est-ce que l'on est obligé de saccager pour manifester une identité ? Vous savez il y a beaucoup de gens qui ont la double nationalité et qui ne cassent pas les Champs-Élysées. Donc ceux qui cassent les Champs-Élysées, ceux qui n'aiment pas la France, personne ne les retient en France. Et je vais vous dire une chose : en Algérie ils n'auraient pas le droit de faire cela", assure Nicolas Dupont-Aignan.

Vous êtes à nouveau en ligne