Affaire Rugy : sous pression, le ministre démissionne

FRANCE 2

François de Rugy a présenté sa démission mardi 16 juillet. Emmanuel Macron, le chef de l'État, évoque une décision personnelle du ministre.

Un absent mardi 16 juillet sur les bancs du gouvernement à l'Assemblée nationale. François de Rugy a présenté sa démission sur son compte Facebook : "La mobilisation nécessaire pour me défendre fait que je ne suis pas en mesure d'assumer pleinement et efficacement la mission que m'ont confiée le président de la République et le Premier ministre", a-t-il écrit. Emmanuel Macron, tout juste de retour de Serbie, a fait savoir qu'il acceptait la décision personnelle de François de Rugy.

Des nouvelles révélations publiées par Mediapart

Pour Sibeth Ndiaye, la porte-parole du gouvernement, François de Rugy n'a commis aucun délit : "Nous n'avons pas connaissance de faits délictueux. S'il s'avérait qu'il y a des faits délictueux qui ont été commis, c'est à la justice de notre pays de s'en servir", explique-t-elle. François de Rugy se dit victime d'un lynchage médiatique, juste avant la publication de nouvelles révélations de Mediapart sur ses frais de mandat lorsqu'il était député.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne