Affaire Rugy : les dîners de François de Rugy étaient-ils illégaux ?

FRANCE 2

Le ministre de la Transition écologique François de Rugy a démissionné de son poste mardi 16 juillet après les multiples révélations de Mediapart sur son train de vie et l'utilisation de ses frais de mandat. Présent en plateau, le journaliste Arnaud Boutet fait le point sur la situation.

Dans l'affaire Rugy, la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye affirme qu'à ce stade, il n'y a aucune indication que des règles aient été transgressées. L'homme politique a-t-il outrepassé les règles en organisant des dîners fastueux à l'hôtel de Lassay lorsqu'il était président de l'Assemblée nationale ? "Le président de l'Assemblée nationale possède une enveloppe de 400 000 euros par an pour organiser des dîners professionnels. Il est par exemple interdit d'inviter sa propre famille aux frais de l'État", explique le journaliste Arnaud Boutet, présent sur le plateau du 20 Heures.

Les règles ont changé en 2015

"Le président de l'Assemblée nationale doit dépenser cette dotation tout au long de l'année, car il reçoit régulièrement des chefs d'État ou des ambassadeurs", précise Arnaud Boutet. François de Rugy avait-il le droit de payer ses cotisations de parti avec ses frais de mandat ? "Si l'on prend le règlement de l'Assemblée nationale concernant l'utilisation des frais de mandat, ce n'était pas illégal avant février 2015, date à laquelle les règles ont changé. Ce sujet de financement des partis politiques avec de l'argent public n'est pas clos. La question est discutée, mais reste pour l'instant en suspens", conclut Arnaud Boutet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne