Affaire Rugy : le ministre a-t-il franchi la ligne jaune ?

FRANCE 2

Présente sur le plateau du 20 Heures, Nathalie Saint-Cricq, responsable du service politique de France 2, analyse l'affaire François de Rugy. Le ministre de la Transition écologique a présenté sa démission mardi 16 juillet après de multiples révélations sur son train de vie.

Après une semaine de révélations de Mediapart sur son train de vie, le ministre de la Transition écologique François de Rugy a démissionné mardi 16 juillet. Est-il allé trop loin ? "Ce genre d'affaires commence toujours de la même manière. On dit qu'on tient, et au bout de quinze jours, on dit que l'on ne tient plus et on est obligé de partir", explique Nathalie Saint-Cricq, responsable du service politique de France 2, présente sur le plateau du 20 Heures.

"Il n'était soutenu par personne"

"Pour François de Rugy, c'était personnellement intenable et politiquement très difficile, il n'était soutenu par personne", précise la journaliste. "Je pense qu'à l'avenir, on ne pardonnera rien à personne, et encore moins aux personnages publics. Je ne suis pas certaine qu'il faille s'en plaindre", poursuit Nathalie Saint-Cricq. Quelles sont les pistes pour remplacer François de Rugy ? "La première idée est de faire monter l'une des deux secrétaires d'État, Brune Poirson ou Emmanuelle Wargon. Il faut quelqu'un de costaud, qui connaît bien les dossiers, car l'écologie est le grand chantier de la deuxième partie du quinquennat", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne