Affaire de Rugy : sa directrice de cabinet limogée

FRANCE 3

Nouveau rebondissement dans l'affaire de Rugy. Alors que certains demandent sa démission à la suite des révélations de "Mediapart" sur ces dîners fastueux, le ministre a limogé sa directrice de cabinet. Nicole Klein avait gardé un logement HLM sans l'occuper pendant 12 ans.

En déplacement dans la matinée de jeudi 11 juillet à Rochefort (Charente-Maritime), François de Rugy est au coeur d'une nouvelle affaire. Mais là, le ministre ne plaisante pas avec l'éthique, surtout quand cela concerne sa directrice de cabinet ou plutôt, son ex-directrice : Nicole Klein.

De nouvelles révélations

Après de nouvelles révélations de Mediapart, elle a été limogée. Elle occupait un logement HLM à Paris depuis 2001 et l'avait conservé de 2006 à 2018, alors que ses fonctions l'avaient éloignée de la capitale. Préfète dans de nombreuses régions, elle était jusqu'à son entrée au cabinet du ministre, préfete des Pays-de-Loire, en charge par exemple du dossier Notre-Dame-des-Landes. Elle n'occupait donc plus son logement. Le ministre lui a demandé de quitter son poste. "C'est François de Rugy qui souhaite expressément que je parte", a affirmé la principale intéréssée au quotidien Ouest-France.

Certains demandent la démission du ministre de la Transition écologique et solidaire après les révélations de Mediapart sur ces dîners fastueux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne