Emmanuel Macron et Édouard Philippe font profil bas, pas LREM

France 3

L'exécutif s'adonne à un exercice d'humilité, ce qui n'est pas le cas du parti La République en marche.

Le chef de l’État et le Premier ministre n'ont plus que le mot humilité à la bouche. Édouard Philippe l'a répété le 26 mai et le 12 juin, Emmanuel Macron le 11 juin. Après le pêché d'arrogance et les mea culpa, voilà venu le temps de la modestie. Brigitte Macron se fait la meilleure ambassadrice de son mari quand elle déclare sur RTL le 20 juin que "le grand débat national lui a fait beaucoup de bien. Il a évolué. Il est au plus près des gens".

LREM reste arrogant

La modestie est contagieuse, puisque la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, a regretté sur France 3, dimanche 24 juin, que le gouvernement n'avait pas été assez attentif aux territoires d'Outre-mer. En revanche, les ténors de LREM bombent le torse en vue des municipales. L'exécutif et le parti ne parlent plus d'une même voix. LREM estimerait que le président fait simplement de la communication et n'en tient pas compte, ou le parti montre les muscles en vue des municipales pour impressionner l'adversaire pendant qu'Emmanuel Macron fait profil bas.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne