Élections municipales : la majorité cherche à rallier tous les élus de terrain avant la bataille

FRANCE 2

À Paris les élections municipales s'annoncent plus que compliquées pour la majorité. Mais dans d'autres villes aussi La République en Marche n'aura pas la partie facile. Les explications de Danielle Sortiello.

La bataille pour l'investiture LREM aux municipales à Paris s'annonce compliquée à gérer. "Le favori, c'est Benjamin Griveaux, mais Cédric Villani, il engrange les soutiens. Difficile dans ces conditions pour le Président de s'impliquer officiellement, mais on connaît ses grandes ambitions pour Paris. Il serait donc douteux que l'affaire se fasse sans lui",  prévoit Danielle Sportiello, journaliste.  

Ne fâcher personne  

Mais il n'y a pas qu'à Paris que La République en Marche pourrait rencontrer des obstacles. À Marseille (Bouches-du-Rhône), Brigitte Macron a été envoyée pour tenter de régler la succession de Jean-Claude Gaudin. Et puis, surtout, il y a Lyon (Rhône) où, dimanche 7 juillet, Emmanel Macron va dîner avec Gérard Collomb. Lundi 8 juillet, toujours à Lyon, il rencontre le principal rival de Gérard Collomb, le président de la métropole, une façon de ne fâcher personne. Parallèlement, la "chasse aux élus locaux" déplaît aux autres partis. Pour Olivier Faure, le patron du PS : "C'est du braconnage".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne