Elections européennes : "On ne peut pas parler d'un échec" de La République en marche, juge Jean-Michel Blanquer

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

Le ministre de l'Education nationale a estimé, lundi sur franceinfo, que le score de LREM aux élections européennes "montre la consolidation du mouvement".

Le score de Nathalie Loiseau aux élections européennes "montre la consolidation d'un mouvement qui n'existait pas il y a encore trois ans", a affirmé sur franceinfo lundi 27 mai le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer, alors que la liste de la majorité est arrivée en deuxième position aux élections européennes, dimanche. "Renaissance" a totalisé 22,41% des voix, derrière le Rassemblement national à 23,31% des suffrages. "On ne peut pas parler d'un échec quand on a un score qui est très proche du premier", a assuré le membre du gouvernement.

>> Résultats, réactions : suivez les dernières informations au lendemain des élections européennes

Le score de Nathalie Loiseau, "pas une pleine réussite"

Jean-Michel Blanquer a cependant reconnu que ce score n'était "pas une pleine réussite". Le fait que le Rassemblement national soit en tête constitue selon lui "un problème durable" puisque "cela a été le cas il y a cinq ans", lors des dernières élections européennes. Le ministre de l'Education nationale explique donc qu'il faut, face à cela, se "battre et avoir un projet constructif". "La vraie distinction dans le paysage politique est entre ceux qui proposent quelque chose de faisable et dessinent l'avenir et ceux qui passent leur temps à invectiver. Les meilleurs, pour invectiver, c'est sans doute le Rassemblement national."

Jean-Michel Blanquer a assuré que Les Républicains et La France insoumise "doivent avoir une réflexion" sur la situation du Rassemblement national. "À chaque fois qu'ils nourrissent la colère plutôt que les propositions, ils nourrissent le Rassemblement national. C'est ce qu'on a vécu hier soir."

Des alliances possibles avec les Verts

Le groupe européen que rejoindra La République en marche aura entre 100 et 120 députés au Parlement européen, ce qui le place comme troisième force dans l'hémicycle strasbourgeois "mais on peut très bien avoir des majorités sur des sujets environnementaux" avec les autres partis, a-t-il assuré. Jean-Michel Blanquer a déclaré qu'ils pourraient "potentiellement" travailler avec les députés de la liste de Yannick Jadot. "Il est évident que, sur les sujets environnementaux, il y a certainement des majorités à trouver avec différents Verts."

Vous êtes à nouveau en ligne