Aurélien Taché n'ira pas à la Convention de la droite présidée par Marion Maréchal : ses amis sont "encore aujourd'hui infréquentables"

Aurélien Taché, député LREM du Val-d\'Oise.
Aurélien Taché, député LREM du Val-d'Oise. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)

S'il croit possible le rapprochement de la droite et de l'extrême droite, le député LREM du Val-d'Oise ne cautionne pas le comportement des proches de Marion Maréchal vis-à-vis des journalistes.

"Je maintiens ma décision de ne pas participer à la Convention de la droite", a répondu Aurélien Taché ce mercredi 25 septembre à franceinfo. Le député LREM du Val-d'Oise annule sa participation à la Convention de la droite présidée ce samedi 28 septembre par Marion Maréchal. Un peu plus tôt, les journalistes des quotidiens Libération et L'Opinion et ceux de l'hebdomadaire L'Express avaient été privés d'accréditation pour couvrir la "convention de la droite", avant d'être finalement accrédités sous la menace d'un boycott de l'événement par plusieurs médias et invités.

"L'objectif de réunir la droite et l'extrême droite peut être atteint"

Mais Aurélien Taché persiste et signe : "Politiquement, cette convention doit être prise au sérieux. L'objectif de réunir la droite et l'extrême droite peut être atteint comme on le voit à travers l'exemple de Xavier Breton [député LR de l'Ain], voire demain de Guillaume Larrivé [député LR de l'Yonne]". Aurélien Taché a, quelques jours plus tôt, affirmé défendre l'idée d'une confrontation entre "progressistes et conservateurs".

"En revanche, les amis de Marion Maréchal apparaissent encore aujourd'hui infréquentables. Ils se comportent comme des voyous quand ils insultent les journalistes, et s'apparentent aux nervis d'extrême droite que l'on connaissait il y a quelques années", lâche le député LREM du Val-d'Oise.

Vous êtes à nouveau en ligne