La question du retour en politique de DSK partage l'opinion, à en croire deux sondages

Dominique Strauss-Kahn et son épouse, Anne Sinclair, quittant leur appartement de New York le 2-7-2011
Dominique Strauss-Kahn et son épouse, Anne Sinclair, quittant leur appartement de New York le 2-7-2011 (AFP - Jessica Rinaldi)

Selon une enquête Harris-Le Parisien, 49 % des personnes interrogées (contre 45 %) sont favorables à un retour de Dominique Strauss-Kahn sur la scène politique après vendredi, qui ne le souhaitent pas.Mais selon une autre enquête IPSOS-Le Point, 51 % des sondés (contre 42 %), pensent qu'il n'a pas d'avenir politique.

Selon une enquête Harris-Le Parisien, 49 % des personnes interrogées (contre 45 %) sont favorables à un retour de Dominique Strauss-Kahn sur la scène politique après vendredi, qui ne le souhaitent pas.

Mais selon une autre enquête IPSOS-Le Point, 51 % des sondés (contre 42 %), pensent qu'il n'a pas d'avenir politique.

Dans les deux cas, les enquêtes montrent que les sympathisants de gauche sont plus nombreux que les autres à estimer un retour possible de Dominique Strauss-Kahn à la politique.

Enquête Harris Interactive
Dans le sondage Harris Interactive publiée dimanche, la proportion de personnes favorables à un retour de Dominique Strauss-Kahn à la politique est nettement supérieure chez les sympathisants de gauche, avec 60 % des personnes interrogées qui espèrent un retour de l'ex-patron du FMI dans la vie politique française contre 38% d'un avis contraire, et l'est encore plus chez les partisans déclarés du Parti socialiste, avec 65% d'opinions favorables contre 33% qui y sont opposées.

Afin de faciliter ce scénario, seuls 43 % des sondés souhaitent que le PS modifie le calendrier de sa primaire, qui impose aux prétendants de se déclarer jusqu'au 13 juillet, contre 49% qui ne le souhaitent pas.

Chez les sympathisants de gauche, une faible majorité (51% contre 47%) espère un report de la date limite de dépôt des candidatures. Chez les partisans du PS, 55 % des personnes interrogées sont favorables à une telle modification du calendrier, contre 44 % qui ne le souhaitent pas.

Enquête réalisée en ligne les 1er - à partir de 20h - et 2 juillet auprès d'un échantillon de 1.000 personnes âgées de 18 ans et plus représentatif de la population française, sélectionné selon la méthode des quotas.

Enquête IPSOS-Le Point
51 % des personnes sondées par IPSOS (pour le Point de lundi) pense que Dominique Strauss-Kahn n'a pas d'avenir politique.

La proportion varie selon la proximité politique: 57 % des sympathisants socialistes pensant qu'il a un avenir politique contre 52 % des sympathisants de gauche, 33 % des sympathisants UMP et 29 % des sympathisants Front national.

Enquête réalisée les 1er et 2 juillet auprès d'un échantillon de 956 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Jouanno: "pas une image extrêmement positive"
La ministre des Sports, Chantal Jouanno, a déclaré dimanche qu'"entre ses goûts de luxe et d'autres sujets", Dominique Strauss-Kahn "n'a pas donné une image extrêmement positive ces derniers temps".

Interrogée sur les rebondissements dans l'affaire DSK, elle a lancé : "Restons calmes, attendons sereinement la tenue du procès, s'il y a procès, attendons sereinement que la justice fasse son travail. Pas de conjectures trop rapides.