Une pétition lancée contre la politique de Wauquiez en matière de subventions

Laurent Wauquiez et Nicolas Sarkozy, le 12 mai 2016. à Lyon (Rhône) au siège de la région Rhône-Alpes Auvergne.
Laurent Wauquiez et Nicolas Sarkozy, le 12 mai 2016. à Lyon (Rhône) au siège de la région Rhône-Alpes Auvergne. (JEFF PACHOUD / AFP)

L'annonce d'une réduction des subsides versés par la région Auvergne-Rhône-Alpes à la Maison d'Izieu, lieu dédié à la mémoire d'enfants juifs déportés, suscite un tollé.

Le nouveau président de région, le Républicain Laurent Wauquiez, est sous le feu des critiques. La politique menée en matière de subventions par sa région Auvergne-Rhône-Alpes fait polémique. L'annonce d'une réduction des subsides versés à la Maison d'Izieu (Ain), lieu dédié à la mémoire d'enfants juifs déportés, suscite un tollé, vendredi 20 mai. Une pétition a même été lancée sur Change.org. Elle comptait un millier de signatures, samedi 21 mai.

D'autres "largesses" récentes "purement clientélistes"

Les conseillers régionaux du groupe socialiste, démocrate, écologiste et apparentés le dénoncent dans un communiqué. Selon eux, cette subvention annuelle passera de 240 000 à 200 000 euros. Cette réduction doit être décidée en commission permanente jeudi 26 mai.

Cette décision "est d'autant plus inacceptable au regard des largesses qu'il a accordées ces derniers mois à des fins purement clientélistes", souligne l'opposition régionale. Et les opposants régionaux de citer les 50 000 euros attribués au syndicat étudiant de droite UNI et le doublement des subventions accordées au festival Jazz à Vienne (Isère) dont le maire est le responsable Républicain Thierry Kovacs.

"De la politique politicienne"

"C'est de la politique politicienne", rétorque l'entourage de Laurent Wauquiez dont le cheval de bataille est d'économiser 75 millions d'euros sur son budget 2016. "Cette baisse de subvention a été discutée jeudi soir au téléphone" avec le président de l'association de la Maison d'Izieu, par ailleurs vice-président PS de la Métropole de Lyon, Thierry Philip, précise l'entourage du président de région.

Cette baisse des subventions à la Maison d'Izieu "n'est pas de 40 000 euros mais de 20 000 euros", assure l'entourage de Laurent Wauquiez. Et ce dernier "a pris toutes les garanties pour être sûr que cela ne nuise pas à la pérennité de son activité", souligne un membre de son cabinet.

"La conversation a été cordiale. Laurent Wauquiez m'a expliqué qu'il avait besoin de faire des économies. Je lui ai dit que j'étais prêt à faire un effort", confirme le président de l'association de la Maison d'Izieu. Au cabinet de Laurent Wauquiez, on assure que les 20 000 euros retirés à la maison d'Izieu allaient être réaffectés à "d'autres lieux de mémoire".